Jared Dudley l’avoue : les Lakers n’ont jamais vraiment eu peur du Heat…

Sacrés champions NBA, les Los Angeles Lakers n'ont jamais douté face au Miami Heat sur les Finales NBA selon Jared Dudley.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jared Dudley l’avoue : les Lakers n’ont jamais vraiment eu peur du Heat…

Au terme des Finales NBA maîtrisées, les Los Angeles Lakers ont dominé le Miami Heat (4-2). Sur cette série, les Angelenos étaient bien évidemment favoris. Surtout après les problèmes physiques connus par Goran Dragic et Bam Adebayo. Et malgré un Jimmy Butler très combatif, les Californiens n'ont jamais douté sur cet affrontement selon Jared Dudley. Toujours très présent dans les médias, le vétéran des Lakers a livré quelques confidences sur l'état d'esprit de son équipe sur ces Finales NBA.

"Nous savions qu'ils n'avaient pas ce qu'il fallait. Il faut simplement être honnête. Nous le savions. Mais, nous savions aussi qu'il ne fallait pas baisser notre garde. Ils ont un jeu très similaire aux Warriors avec Bam, qui joue comme Draymond, et deux artilleurs à longue distance. Ils ne sont pas aussi forts que les Warriors, mais ils bougent, se donnent, pénètrent, cherchent des tirs.

Pour nous, l'important c'était de contrôler ce que nous pouvions. Il ne fallait pas laisser Robinson derrière l'arc. Herro, c'était un rookie, nous savions que ses pourcentages allaient s'équilibrer. Il parvenait à marquer sur tous ses floaters, sur tous ses tirs difficiles. Il allait revenir sur terre à un moment.

Pour Jimmy, nous l'avons en réalité trop respecté. Nous voulions le forcer à jouer sur sa gauche, mais nous ne l'avons pas doublé et nous l'avons laissé marquer des tirs faciles. On a attendu le Game 6 pour réagir, pour commencer à le prendre à deux et le presser", a analysé Jared Dudley pour le podcast de Bill Simmons.

Dudley balance : Les Lakers se sont bien marrés en voyant les Clippers se planter

Les Lakers avaient une énorme confiance en eux. Et avec le duo LeBron James - Anthony Davis, ils n'avaient effectivement aucune raison de douter. Le Heat, malgré une énorme combativité, a été effectivement trop limité, sur le plan physique, pour vraiment bousculer le champion NBA.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest