Vogel ne craint pas la trahison de Jason Kidd

BasketSessionPar BasketSession Publié

Lors de sa présentation à la presse, Frank Vogel a évoqué la présence, étonnante pour certains, de Jason Kidd en tant qu'assistant chez les Lakers.

La nomination de Jason Kidd comme assistant de Frank Vogel chez les Los Angeles Lakers a beaucoup fait réagir ces derniers jours. Le Hall of Famer sortait en effet de deux expériences de head coach à Brooklyn et Milwaukee, où son goût pour le putsch et les responsabilités accrues lui ont fait connaître une fin en eau de boudin. Qu'importe ce qu'il peut entendre, Vogel, qui s'est présenté devant la presse lundi, a expliqué qu'il ne se préoccuperait de cette menace théorique au quotidien.

"Honnêtement, je n'y pense pas. Dans ce cas, tous les coaches de la ligue peuvent penser ça de leurs assistants. Cela arrive parfois. [...] On ne peut pas constamment regarder derrière son dos. L'important est d'avoir des foutus bons coaches et c'est ce qu'il s'est passé avec cette arrivée de Jason. Je ne le connaissais pas très bien avant ça, mais j'ai du respect pour sa carrière de joueur et de coach. Il a fait du bon boulot. Avoir comme assistant un ancien joueur respecté et qui a déjà coaché, c'est utile pour renforcer mon message. On a eu un entretien long et vraiment bien où on a parlé de tous les sujets importants. J'en suis ressorti avec l'idée que Jason Kidd sera un atout incroyable pour notre projet".

Franl Vogel a raison de partir sur ces bases. Il faut quand même espérer pour lui que les choses se passent rapidement bien sur le plan comptable. Si les Lakers sont mal embarqués à mi-saison, la présence d'un ancien head coach NBA dans le staff, qui plus est un homme qui s'entend bien avec LeBron James, facilitera la tâche des dirigeants...