Jason Kidd se verrait bien aux Bulls… ou aux Nets

Jason Kidd commence à évaluer ses options pour l’an prochain.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jason Kidd se verrait bien aux Bulls… ou aux Nets
A moins qu’on ne lui demande de jouer pour le salaire minimum, ce qu’il a déjà expliqué n’être pas prêt à faire, Jason Kidd a bien l’intention de continuer à distribuer des passes décisives le plus longtemps possible. Du coup, il commence à réfléchir sérieusement à sa prochaine destination et il y a plusieurs équipes qui pourraient se montrer intéressées. On sait, depuis la blessure de Derrick Rose, que Chicago, notamment, pourrait se mettre sur les rangs en comptant sur Kidd pour assurer l’intérim en attendant le retour du messie chicagoan, avant de servir potentiellement de mentor et de backup de luxe, un rôle qui semblait ne pas lui déplaire.
« Les Bulls pourraient être intéressants », a expliqué le kid de 39 piges. « Ils viennent pour gagner tous les soirs, ils jouent extrêmement dur. Je pourrais me retrouver là-bas et essayer de les aider à gagner. Ça pourrait être une possibilité. »
La question que les Bulls vont devoir se poser, c’est de savoir s’ils veulent ou non activer l’option qu’ils ont pour la saison prochaine concernant CJ Watson. Le remplaçant de Rose a connu des playoffs particulièrement compliqués (24,1% de réussite aux tirs) et le staff pourrait décider de le laisser partir. Leurs deux autres meneurs, John Lucas III et Mike James seront eux aussi free agents.
« Les jours où je jouais 38 minutes par match sont finis. Mais je me sens bien, mentalement et physiquement, et j’adorerais continuer à jouer. Ça m’irait aussi bien d’être dans le cinq majeur ou pas, mais je veux finir les matches par contre. Je pense qu’à ce stade de ma carrière, le plus important ce sont les victoires et j’espère avoir l’occasion de gagner un autre titre. »
A part Kidd, il y aura d’autres meneurs vétérans sur le marché (Kirk Hinrich, Raymond Felton, Derek Fisher, Jonny Flynn, Carlos Arroyo et Acie Law, notamment), mais Chicago ne disposera pas d’une enveloppe énorme (la mid-level exception, donc entre 3 et 5 millions de dollars en fonction de la façon dont ils gèreront le reste du roster). Sur le papier, la venue de Kidd aurait du sens puisqu’il pourrait essayer de faire tourner l’effectif en l’absence du franchise player avant de jouer en complément de lui, à son retour, mais Chicago se retrouverait toujours avec un sérieux déficit au niveau du scoring. On dirait cependant qu'une autre équipe s’intéresse aux services du vétéran : les Nets. Kidd avait mené la frachise à deux finales NBA consécutives et n’a pas exclu la possibilité d’un comeback.
« Les Nets ont un proprio qui veut gagner et qui a de l’argent », a-t-il noté.
La question reste bien entendu de savoir si les Nets auront besoin d’aide à ce poste ou non en fonction de ce que décidera de faire Deron Williams. Mais que ce soit à Dallas ou à Brooklyn, Kidd se verrait très bien évoluer aux côtés de D-Will.
« Je pense qu’on pourrait jouer ensemble en s’appuyant l’un sur l’autre et que ça pourrait marcher. »
De quoi faire réfléchir Prokhorov et Mark Cuban.
« C’est très ouvert. J’adorerais revenir à Dallas mais on verra ce que proposeront les autres équipes. »
A 39 ans, c’est quand même assez beau d’avoir encore autant d’options possibles !
Afficher les commentaires (22)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest