Le jour où Jason Kidd a arnaqué les arbitres avec du soda

Le jour où Jason Kidd a arnaqué les arbitres avec du soda

En novembre 2013, Jason Kidd a entubé le corps arbitral dans le money time d'un match alors qu'il n'avait plus de temps mort grâce à... du soda.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

Le passage de Jason Kidd sur le banc des Brooklyn Nets en 2013-2014, quelques semaines après sa retraite de joueur, n'a pas forcément marqué les esprits. Mais on ne peut pas lui reprocher d'avoir manqué de créativité. Le 28 novembre 2013, lors de la venue des Los Angeles Lakers au Barclays Center, Kidd a réussi un coup aussi exceptionnel que roublard, escroquant sublimement les arbitres au passage.

Alors qu’il restait 8,3 secondes à jouer, Jodie Meeks, alors aux Lakers, était sur la ligne des lancers-francs pour donner deux points d’avance à son équipe (96-94). Jason Kidd n’avait plus de temps-mort pour mettre en place un système pour le dernier tir. Le coach des Brooklyn Nets tenait un verre de soda et comme on peut le voir sur ralenti, demandé à son joueur Tyshawn Taylor, qui venait vers le banc pour un changement, de le percuter (« Hit me »), au moment où Meeks venait de mettre son premier lancer.

Taylor a donc bousculé Kidd, renversant le soda par terre. Et hop, un temps-mort officieux pendant que le terrain était nettoyé, pour dessiner un dernier système, mais aussi pour sortir Meeks de son rythme et le gêner sur sa seconde tentative.

Jodie Meeks a mis son deuxième lancer-franc, mais derrière le trois-points de l’égalisation était manqué par Paul Pierce. Au final, les Nets ont perdu 99-94.

En conférence de presse, Jason Kidd avait bien évidemment tenté de nier avoir fait ça intentionnellement, en se foutant légèrement de la gueule du monde :

Le verre a glissé de mes mains pendant que je percutais Ty. Mains moites. Je n’ai jamais été bon avec la balle. Dans le feu de l’action, vous êtes en train d’essayer de faire des changements (il remplaçait Taylor par Teletovic), et le verre est tombé de mes mains.

Tyshawn Taylor jouait lui aussi les vierges effarouchées et affirmait que son coach n’avait bien évidemment pas dit « Hit me » :

"Non (il n’a pas dit ça). Je ne faisais pas attention. Je l’ai percuté. Je ne savais même pas qu’il tenait quoi que ce soit. Mais le coach buvait un soda sur la ligne de touche. J’étais genre ‘Qu’est-ce qu’il fait ?’ Ça aurait pu gêner le tireur de lancer et servir de temps-mort alors qu’on en n’avait plus, mais ce n’était pas ce à quoi on a pensé. J’étais juste en train de sortir du terrain, et il était sur mon chemin". 

Quel talent ! C'est presque abusé que Jason Kidd et TyShawn Taylor - tiens, il devient quoi au fait ? - n'aient pas été nommés aux Oscars cette année-là...

Après une petite recherche, TyShawn Taylor joue aujourd'hui à Saigon, au Vietnam, après avoir bourlingué à travers le monde sans jamais repasser par la NBA : Russie, Israël, Porto Rico, Venezuela, Turquie, Italie et donc... Vietnam.

A LIRE AUSSI 

- Jason Kidd de A à Z, portrait de l'un des meilleurs meneurs de l'histoire de la NBA

Jason Kidd dans la shortlist des Nets pour 2020-2021 ?

- Kevin Garnett a failli gifler Jason Kidd quand il le coachait

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest