Jaylen Brown, un futur top 3 de la draft 2016

Jaylen Brown devrait faire partie du top 3 de la prochaine Draft NBA selon les informations de NBADraft.net. Focus sur un joueur au potentiel énorme.

Lionel HerrerasPar Lionel Herreras  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jaylen Brown, un futur top 3 de la draft 2016
Recruté par les Golden Bears (University of California, Berkeley) en provenance de Wheeler Highschool, Jaylen Brown s’est déjà fait un nom en NCAA, menant pour le moment son équipe à un bilan de 12 victoires pour seulement quatre défaites cette saison. Voici les principales caractéristiques qui ressortent de son jeu.

Le jeu en transition

Il n’est jamais aussi fort que lorsque la défense adverse n’est pas totalement replacée. Sa conduite de balle et sa vitesse sont impressionnantes pour un joueur de 2m02. Ses qualités techniques et physiques lui permettent de se déplacer rapidement sur le terrain et d’être presque impossible à stopper une fois lancé. Il est également très efficace dans la course sans ballon pour se rendre disponible et offrir une solution rapide au porteur de balle.

Explication

Au début de l’action, la défense de Richmond semble vouloir tenter une trappe vers le milieu du terrain sur le porteur du ballon. Celui-ci va transférer le ballon sur Brown, qui voit devant lui un boulevard pour se lancer. ShawnDre' Jones (No 3) se recentre pour tenter de le stopper mais se fait facilement dépasser par un crossover. Le Freshman finit sa course par un dunk spectaculaire.

Explication

Dès la prise du rebond, il se projette vers l’avant en gardant toujours un œil sur le porteur. Il ne se passe que deux secondes entre le moment où le meneur réceptionne le ballon et celui où il lui transmet. Il reçoit donc la balle dans un position idéale près de la ligne à trois points. La défense est sur le reculoir et ne parvient pas à contrôler son drive. Il monte au dunk pour deux points faciles. L’action toute entière ne dure que 5 secondes.

Excellent finisseur

Jaylen Brown pèse 102 kilos, il a donc un gabarit relativement lourd pour un ailier. Son poids lui permet d’avoir un avantage presque systématique sur ses adversaires directs et d’absorber le contact dans les finitions près du cercle, un domaine dans lequel le Freshman s’est montré très fort cette saison. Pas fan du tir extérieur, il harcèle la défense dans la peinture et tourne à un très honorable 45% dans ses tentatives à deux points. Son jeu de pénétration lui permet également de provoquer beaucoup de fautes. Il a déjà tiré 91 lancers-francs en 16 matches cette saison, soit une moyenne de 6 par rencontre environ.

Explication

Sur cette situation, il réceptionne la balle en tête de raquette. Il reconnaît immédiatement le miss match avec un adversaire beaucoup plus petit et moins lourd que lui. Il résiste à une tentative d’interception du numéro 30 avant d’enfoncer son défenseur en plaçant son épaule gauche sur son torse. Il peut ensuite aller finir près du cercle en évitant le contre du pivot adverse.

Gros potentiel défensif

Il possède une envergure de 2m10, un avantage énorme en ce qui concerne la défense. C’est un excellent rebondeur aussi bien défensif qu’offensif. S’il se montre parfois laxiste sur les aides à l’opposé, il reste très fort dans le marquage sur l’homme, ses qualités athlétiques lui permettent de pouvoir contrôler un ailier fort comme un joueur de plus petite taille et sa vitesse compense parfois ses erreurs de placement.

Explication

On ne l’aperçoit même pas à l’écran au début de la vidéo tant son replacement défensif a été rapide. Le meneur adverse prend de la vitesse et dépasse son défenseur. L’ailier gauche n’apporte pas de réelle solution de passe, Brown décide alors de l’abandonner. Il cale rapidement ses appuis sur ceux du porteur de balle et monte au contre.

Un jeu encore très perfectible

Comme de nombreux slashers, Jaylen Brown a une fâcheuse tendance à forcer ses actions. Il perd trois ballons en moyenne par match. Ces turnovers peuvent s’expliquer par plusieurs facteurs. Le Freshman manque de confiance dans son tir extérieur, et ne tourne qu’à 28% à trois points et 65% aux lancers-francs, des pourcentages qui pourraient lui porter préjudice en NBA, où des joueurs comme Kawhi Leonard ou Tony Allen auront beaucoup moins de difficultés à lui fermer l’accès à la raquette. Il devra donc faire progresser son shoot en périmètre pour prendre ce que la défense lui donne. Cette envie de finir seul ses actions lui fait parfois oublier de passer la ballon à un joueur mieux placé. Son jeu de pénétration force souvent les aides mais les partenaires libérés reçoivent peu la balle. On peut également lui reprocher un certain laxisme au niveau du démarquage sur les attaques placées comme le montre la vidéo de Draftexpress ci-dessous ( A partir de 8 minutes). La Jordan Melo M12 "Wolf Grey" est disponible chez Basket4ballers au prix de 159,90 euros.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest