Jeff Van Gundy pense qu’il y a quelque chose de pourri au royaume des Bulls

Comme de plus en plus de monde, Jeff Van Gundy se demande ce qui se trame en coulisses du côté des Chicago Bulls.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jeff Van Gundy pense qu’il y a quelque chose de pourri au royaume des Bulls
[caption id="attachment_118145" align="alignleft" width="350"] Jeff Van Gundy est resté très proche de son ancien assistant Tom Thibodeau.[/caption] Comme nous vous l’expliquions il y a peu, l’ambiance semble plutôt délétère du côté des Chicago Bulls en ce moment entre le coach Tom Thibodeau et le GM Gar Forman. Une impression renforcée par le récent licenciement de Ron Adams, l’assistant numéro 1 de Thibs. Si l’on en croit Jeff Van Gundy, un ami proche de l’entraîneur chicagoan, cette décision n’aurait rien de neutre.
« Pour vous faire une idée de ce que cela représente », a expliqué JVG lors d’une interview dans une émission d’ESPN, « je dirais que c’est comme si vous preniez les Chicago Bears et que le coordinateur offensif sur lequel le coach pensait pouvoir compter venait de se faire virer de façon honteuse pas le GM.   A coup sûr, ça veut dire qu’il y a un problème. J’ai lu quelque part que cette décision avait tout l’air d’être une pique envers Thibodeau. Pour quelle raison, je n’en ai pas la moindre idée. Je ne prétends pas savoir ce qui se passe exactement, mais il semble clairement y avoir quelque chose qui cloche. »
Effectivement, quand un GM se permet de renvoyer l’un des assistants d’un coach contre son avis, c’est souvent le signe qu’il y a un manque de confiance ou de respect entre les parties impliquées. C’est d’ailleurs assez intéressant de noter que, dans son dernier livre, Phil Jackson raconte justement que sa relation avec Jerry Krause, le GM de l’époque aux Bulls, est partie en vrille à partir du moment où « Crumbs » a décidé de virer Johnny Bach, l’un des bras droits de Jax.
« C’est malheureux », poursuit Jeff Van Gundy, « parce que quand vous êtes dans la situation des Bulls, avec un grand joueur comme Derrick Rose et de très bons joueurs pour l’entourer, vous avez une vraie occasion (de faire quelque chose). Mais la plupart des équipes se mettent elles-mêmes des bâtons dans les roues, sans avoir besoin qu’un adversaire ne les batte. Ce genre de petites embrouilles et de jeux de pouvoir vont souvent à l’encontre de ce qui est le mieux pour l’équipe et ça a malheureusement souvent des conséquences néfastes. »
Pour rappel, malgré les performances de l’équipe depuis son arrivée, Tom Thibodeau et les Bulls n’ont pas semblé être toujours sur la même longueur d’ondes. Par exemple, les deux parties s’étaient mises d’accord sur une prolongation de contrat du coach de quatre ans en octobre dernier, mais le contrat final n’avait pas été finalisé avant le mois d’avril…
« Les Bulls ont un coach remarquable et je ne comprends pas quel intérêt ils pourraient avoir à faire du mal à ou à compliquer leur relation avec un entraîneur de ce type, surtout après lui avoir offert un contrat long terme. »
Effectivement, ça ne semble avoir aucun sens…
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest