Jimmer Fredette taclé sévèrement par un des anciens entraîneurs

A la recherche d'un nouveau club après avoir été coupé par les Spurs, Jimmer Fredette appréciera certainement les déclarations de l'un des anciens coaches pour expliquer l'échec de son début de carrière en NBA...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmer Fredette taclé sévèrement par un des anciens entraîneurs
Star à l'Université et sélectionné en 10ème position lors de la Draft 2011, Jimmer Fredette était promis à une carrière des plus brillantes à son arrivée au sein de la Grande Ligue. Sauf que rien ne s'est déroulé comme prévu pour l'arrière formé à BYU qui n'est jamais parvenu à franchir le palier nécessaire pour s'imposer chez les professionnels. Sans contrat après avoir été coupé par les Spurs il y a quelques jours, l'arrière de 26 ans est de retour à la case départ. Un nouvel échec qui surprend pas l'un de ses anciens coaches qui estime que l'ancien joueur des Kings n'a jamais produit les efforts nécessaire pour s'adapter au jeu NBA.
« Jimmer pense que tout le monde est stupide », a tout simplement lancé à Yahoo ! Sports un assistant NBA sous couvert d'anonymat. « Il pense que tout le monde doit modifier son jeu offensif et le laisser shooter autant qu’il le souhaite. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne dans cette ligue. »
Un tacle en règle dont le technicien se justifie en expliquant que son ancien poulain n'a jamais accepté l'idée qu'il devrait oublier son statut de vedette pour s'intégrer à long terme dans un collectif NBA.
« Il ne fera pas évoluer son jeu pour autant. Il vous dira : ‘C’est comme ça que je faisais à BYU. Sauf que ça fait bien longtemps qu’il n’est plus à BYU. A l’Université, tout était organisé autour de lui. Il a dû ensuite apprendre à jouer avec d’autres joueurs ici. Et ça a été très difficile pour lui. »
Et à en croire ce témoin anonyme, Jimmer Fredette aurait tout intérêt à s'inspirer de la trajectoire de JJ Redick, ancienne gâchette de Duke, devenue en une décennie l'un des shooteurs les plus redoutables de la ligue.
« JJ est bon exemple à suivre pour lui. Il a été prolifique au scoring lors de nombreux matches qu’il a disputés à l’Université mais il a compris ce qu’était la NBA. Il a fait évoluer son corps. Il s’est renseigné sur la ligue. Il a eu une carrière d’enfer mais  ça n’a pas été facile pour lui dès le début. »
Pas sûr en revanche que ces déclarations anonymes aident Jimmer Fredette à attirer l'oeil d'une nouvelle franchise même si selon les dernières rumeurs relayées par Sam Amico, les New York Knicks, le Utah Jazz, les Phoenix Suns et Atlanta Hawks seraient prêts à lui offrir une chance de se relancer.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest