Jimmy Butler veut (vraiment) être le patron des Bulls

Leader de fait sur le parquet, Jimmy Butler est déterminé à s'imposer comme le nouveau visage des Chicago Bulls pour les saisons à venir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmy Butler veut (vraiment) être le patron des Bulls
[caption id="attachment_270177" align="alignleft" width="318"] Jimmy Butler est le meilleur joueur de Chicago mais son entente avec Derrick Rose est chaotique.[/caption] Il y a quelques jours, nous cherchions d'hypothétiques solutions pour redresser les Chicago Bulls, franchise mythique bien partie pour engager un processus de transition. La première d'entre elles constituait à transférer Jimmy Butler. Il s'agissait plus d'une idée provocatrice qu'un véritable plan mais il n'empêche que le nom de la superstar circule dans les rumeurs en cette fin de saison. Butler est le meilleur joueur de Chicago - et donc celui qui a le plus de valeur marchande - mais ce sont surtout ses difficultés d'adaptation à son nouveau rôle de patron et à la philosophie de son nouveau coach Fred Hoiberg qui laissent penser que les dirigeants des taureaux pourraient éventuellement l'échanger si une offre mirobolante est mise sur la table. C'est tout de même peu probable. En tout cas, le natif de Tomball a pris à coeur de faire taire les critiques à son sujet. Depuis son retour de blessure, il ne cesse de s'imposer comme un meilleur leader capable de porter l'équipe sur ses épaules comme ce fut encore le cas hier soir contre Milwaukee.
"Je pense que c'est à moi de prendre mes responsabilités en fin de match", témoigne l'intéressé à ESPN. "Avec le contrat que j'ai signé (95 millions sur 5 ans), les regards sont braqués sur moi. Je pense que Fred sait que je vais prendre les bonnes décisions lorsque j'ai la balle entre les mains en fin de match."
Cette déclaration n'est pas anodine dans le contexte actuel. Les Bulls vont avoir des choix à faire cet été et le suivant et Jimmy Butler est au centre d'entre eux. Il est le joueur idéal pour reconstruire la franchise et il n'hésite pas à le faire savoir en clamant son amour pour Chicago ou en manifestant son désir brûlant de s'affirmer comme le patron de l'équipe. Il n'est pas non plus anodin de remarquer que l'arrière All-Star a brillé dans le money time... en l'absence de Derrick Rose. Lui-même ne cache jamais son envie d'avoir - seul - les commandes de l'équipe dans les moments les plus importants. C'est justement cette incompatibilité entre les deux stars de Chicago qui pose problème. Rose et Butler sont tous les deux talentueux individuellement mais ils peinent à cohabiter sur le parquet. C'est ce qui pourrait pousser les Bulls à faire des choix, ou du moins à définir des rôles plus clairs. Jimmy Butler, lui, est en campagne et il vise le trône. Ni plus, ni moins.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest