Jimmy Butler sur Rose et Noah : « Nous n’étions pas sur la même longueur d’onde »

S'il nie être en mauvais termes avec Derrick Rose et Joakim Noah, Jimmy Butler admet que sa relation avec ses deux anciens coéquipiers n'était plus au beau fixe la saison dernière.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmy Butler sur Rose et Noah : « Nous n’étions pas sur la même longueur d’onde »
Alors que Derrick Rose et Joakim Noah effectuait cette nuit leur grand retour au United Center sous leurs nouvelles couleurs, Jimmy Butler n'a pas pu échappé aux questions de la presse concernant sa relation avec ses ex-coéquipiers, partis cet été rejoindre les rangs new-yorkais. L'occasion pour l'arrière de confirmer qu'il était toujours en bon termes avec ses anciens collègues de vestiaire mais aussi de revenir les raisons qui ont poussé les Bulls à se séparer de leurs anciens tauliers à l'issue d'une saison frustrante marquées par de rumeurs évoquant des tensions incessantes au sein du vestiaire de l'Illinois. Alors que les Bulls ont échoué à se qualifier pour les playoffs à l'issue de leur première année sous les ordres de Fred Hoiberg, le All-Star explique aujourd'hui que les deux anciens piliers de l'effectif ont certainement mal vécu le changement de cap opéré par la franchise et la nouvelle hiérarchie mise en place par le successeur de Tom Thibodeau. Des désaccords qui auraient selon lui rapidement plongé l'équipe dans une spirale négative...
« Je ne pense pas que les joueurs avaient des visions différentes sur ce qu’il fallait faire pour gagner », tempère toutefois Butler auprès de CSN Chicago. « Mais je ne pense pas que tout le monde était sur la même longueur d’onde, notamment au niveau du rôle qui devait être attribué à chacun. Pour être honnête, voilà ce qui est arrivé. Quand on regarde le talent que chacun d’entre nous avait individuellement, tout le monde avait envie de montrer à quel point il pouvait être bon sur n’importe quel match. »
Et même s'il reconnait que sa discrétion naturelle pourrait avoir été interprétée comme un signe de mal-être, le natif de Houston est en revanche bien plus explicite quand il s'agit d'évoquer la situation actuelle d'un roster au sein duquel tout le monde semble désormais enclin à tirer dans le même sens.
« Certainement. Vous pouvez appeler ça comme vous le voulez », poursuit-t-il. « Mais vous pouvez constater comme ça se passe maintenant. Je pense avoir appris de mes erreurs, si j’en ai commises. Mais je veux gagner. Tout le monde veut gagner. Je ne dis pas que ce n’est pas ce qu’ils voulaient mais tout le monde est là pour apprendre. Tout le monde se met au travail. Je n’ai rien à dire de mauvais, que ce soit à leur sujet, sur Pau Gasol ou sur qui que ce soit. Nous avons désormais un nouveau groupe de joueur et j’aime la direction que nous sommes en train de prendre. »
Si Jimmy Butler joue désormais la carte de l'apaisement, ses deux anciens collègues de vestiaires avaient semble-t-il une revanche à prendre sur leur ancienne équipe. Accueilli sous les sifflets, Derrick Rose a profité de son retour dans son ancien jardin pour signer sa prestation la plus aboutie de la saison avec 15 points inscrits et 11 passes délivrées dans la victoire des siens. Joakim Noah a quant à lui pu se rendre compte que sa cote était toujours intacte à Windy City en voyant ses ex-fans l'applaudir lors de la présentation des équipes. Ce qui ne l'a pas empêché de se montrer lui aussi sous son meilleur jour et d'imposer sa loi dans la raquette avec 16 points (à 7/11), 9 rebonds et 4 passes. De quoi donner quelques regrets aux Chicago Bulls ?

Les highlights de Joakim Noah et Derrick Rose

https://www.youtube.com/watch?v=TPqi-yV-ErU

Les highlights de Jimmy Butler (29 points)

https://www.youtube.com/watch?v=PswLMNTdAVc      
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest