Jimmy Butler révèle tout sur le fameux entraînement avec les Wolves

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Invité du podcast de son coéquipier JJ Redick, Jimmy Butler n'a rien caché de l'entraînement passé à la postérité qui a envenimé sa situation chez les Wolves.

Jimmy Butler a livré sa vérité concernant son départ des Minnesota Timberwolves. C'est dans le podcast animé par son nouveau coéquipier JJ Redick chez The Ringer que l'arrière All-Star s'est confié. Si tout est intéressant au niveau explication du timing et motivations pour quitter Minneapolis, c'est un autre passage de l'entretien qui nous a interloqués. Redick a demandé à Butler de revenir sur le fameux entraînement où il aurait joué avec ses camarades du bout du banc pour dominer les titulaires tout en insultant copieusement ses coéquipiers et la direction.

Dans le récit qui avait été fait des événements, on avait le sentiment que Butler avait marqué 40 points sur la truffe de ses partenaires. L'intéressé a voulu rectifier.

"Le détail le plus intéressant sur tout cet entraînement et que personne ne sait : je n'ai shooté qu'une seule fois. Une fois. Je dominais, mais je n'ai shooté qu'une fois. Des passes, boum, boum, boum. Des interceptions, des contres... Mais je n'ai shooté qu'une fois".

Autre point qui lui tient à coeur, le démenti de la planification des événements, avec l'interview données sur ESPN quasiment dans la foulée.

"J'ai été à la fac de Marquette, donc je sais que bous pensez que je suis malin. Mais ce n'est pas ce qui s'est passé. L'interview était programmée depuis trois semaines. On devait parler de la situation. [...] Quand ça s'est su, pour l'entraînement, Rachel m'a dit : 'tu sais que l'on va devoir en parler...' Au fil de l'interview, les choses sont sorties et c'est arrivé comme ça".

Ce qui a donné envie à Jimmy Butler de tout casser durant la séance, ce n'est pas le comportement de ses coéquipiers ou une quelconque colère envers Tom Thibodeau. Butler épargne son ancien coach dans ce podcast. En revanche, une personne qu'il ne nomme pas l'a sommé de s'entraîner et "Jimmy Buckets" n'a pas aimé cette contrainte.

"Déjà, tu n'as pas à me dire ce que je dois faire ou non, je suis grand. Je voulais jouer avec les remplaçants. Le mec m'a dit non. Je l'ai quand même fait. A partir de là, c'était juste une question de principe. Il a allumé le feu. Sans ça, tout aurait été cool".