Jimmy Butler : « Je continue d’apprendre »

S'il ne regrette pas ses déclarations à l'encontre de Fred Hoiberg, Jimmy Butler reconnaît néanmoins qu'il va lui aussi devoir franchir un cap pour permettre aux Bulls de se relancer.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jimmy Butler : « Je continue d’apprendre »
Propulsé au rang de franchise player après avoir prolongé cet été pour cinq ans et 90 millions de dollars avec les Chicago Bulls, Jimmy Butler n'a pas tardé à s'affirmer comme le nouveau leader des siens cette saison. Un rôle qu'il prend désormais à coeur, quitte à égratigner Fred Hoiberg, pointé du doigt par le All-Star pour son manque de "dureté" à l'issue de la défaite concédée samedi soir sur le parquet des New York Knicks. Des propos sur lesquels Jimmy "Bucket" est revenu lundi soir avant la rencontre face à Brooklyn.
« J’étais un peu frustré après la défaite mais je vais prendre sur moi car je sais que je dois être un meilleur leader », a-t-il confié à Yahoo ! Sports. « Je ne m’étais jamais retrouvé dans une telle situation. Que ce soit au lycée, à l’Université ou ici. Donc je continue d’apprendre… »
De son côté, le technicien a pris acte des critiques de son arrière même s'il estime que l'ensemble de son effectif et de son staff doit désormais se remettre en question alors que les Bulls, battus cette nuit par les Nets, restent désormais sur trois revers consécutifs.
« C’est une très bonne question », répond Fred Hoiberg quand on lui demande s'il doit être plus dur avec ses joueurs. « Est-ce qu’il y a des choses que je peux faire mieux ? C’est une évidence. Est-ce qu’il y a des domaines dans lesquels nous pouvons tous progresser ? C’est certain. Si je dois être plus exigent ? Absolument. En revanche, je pense que nous avons beaucoup progressé sur le plan collectif. »
Après avoir évolué pendant quatre ans sous les ordres de Tom Thibodeau, Jimmy Butler entend désormais tout mettre en oeuvre pour s'adapter aux méthodes de son nouvel entraîneur. Et si les Bulls connaissent une première partie de saison délicate, le MIP 2015 a bon espoir de trouver rapidement un terrain d'entente avec le coach rookie afin de relancer une équipe de Chicago qui n'a remporté que quatre de ses dix derniers matches.
« Je pense que oui », affirme l'ancien pensionnaire de Marquette. « Nous allons être là tous les deux donc nous devons faire en sorte que ça fonctionne. Nous avons une équipe à faire tourner et je sais que nous allons y arriver. »
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest