J.J. Redick : « Ce qui a tué les Clippers : une mesquinerie digne de Donald Trump »

BasketSessionPar BasketSession Publié

On pensait que c'était avant tout les blessures qui avaient ruiné les chances de titre des Los Angeles Clippers, J.J. Redick est d'un autre avis.

Les Los Angeles Clippers sont clairement l’une des plus grosses énigmes de la NBA de ces dix dernières années. Sur le papier, cette équipe avait tout ce qu’il fallait pour dominer la ligue, mais, au final, elle laisse bien plus de regrets derrière elle que de bons souvenirs. Au-delà des blessures, J.J. Redick pense que c’est avant tout la petitesse des principaux acteurs qui a tué les espoirs des Angelenos.

« Je ne pense pas qu’il y ait eu un moment en particulier (qui ait fait éclater les vestiaire). Doc disait toujours que, quand un groupe était ensemble depuis longtemps, au lieu que ça vous rapproche de plus en plus, ça se termine avec tout le monde qui pointe le doigt vers les autres », a-t-il expliqué dans un récent podcast.

« C’était très étrange parce que, individuellement, tout le monde était cool avec tout le monde, en dehors du terrain, on s’entendait tous bien. Mais d’un autre côté, il y avait tellement de mesquinerie ! C’est bizarre, quand on pense au potentiel qu’on avait, de voir qu’au bout du compte, ce qui nous a fait partir en vrille, c’est de la mesquinerie. Une mesquinerie digne de Donald Trump. »

Quand il parle de mesquinerie, J.J. Redick s’inclue lui-même dans l’affaire, mais il a précisé que, malgré les rumeurs opposant Chris Paul, Blake Griffin et DeAndre Jordan, il ne pense pas que les joueurs majeurs des Clippers se détestaient. Au final, tout cela reste avant tout un énorme gâchis…