Joakim Noah a retrouvé « son swagg »

A la peine en ce début de saison, Joakim Noah a brillé cette nuit face aux Spurs. De quoi s'attirer les éloges de ses coéquipiers, ravis de voir que leur pivot commencent à s'habituer à son nouveau rôle en sortie de banc.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joakim Noah a retrouvé « son swagg »
Relégué sur le banc depuis l'arrivée de Fred HoibergJoakim Noah vit un début d'exercice 2015-2016 des plus frustrants avec les Chicago Bulls. Malheureux dans son nouveau rôle et à la peine sur le plan statistique depuis le coup d'envoi de la saison régulière, le pivot français a toutefois démontré qu'il fallait toujours compter avec lui en se montrant sous son meilleur jour la nuit dernière. Avec 8 points (à 4/6 aux tirs), 11 rebonds et 7 passes malgré un temps de jeu encore limité, "Jooks" a largement contribué aux succès des siens face Spurs. Comme au bon vieux temps. De quoi donner du baume au coeur à celui qui vu son temps de jeu passer de 30 minutes à seulement 20 minutes de moyenne cette année et qui semble peu à peu s'acclimater à son nouveau rôle en sortie de banc.
« Ça a été très frustrant par moments, mais je suis béni. J'ai une chance incroyable de pouvoir jouer pour les Chicago Bulls. Donc oui, bien sûr, je suis un joueur passionné et je suis parfois frustré. Mais au bout du compte j'ai conscience que c’est une bénédiction de jouer pour cette franchise », a-t-il confié à ESPN. « Ce n’est pas bien d’être frustré. Surtout en étant un des leaders de l’équipe. Je dois bosser sur là-dessus pour devenir un meilleur exemple pour mes coéquipiers. Ça ne fait aucun doute. Vous savez, je veux jouer tout le match. Je ne veux jamais sortir, mais j'ai conscience que c'est désormais mon rôle et que je dois l’accepter pour faire du mieux possible.» »
S'il est encore trop tôt pour parler de retour en grâce, ses coéquipiers ne peuvent que se réjouir face à la performance "vintage" réalisée par leur pivot.
« Il a retrouvé son swag », se félicite Jimmy Butler. « Ça se voit à sa façon de marcher et même dans le jacuzzi. Il sourit, son moral est haut. C'est le Jo dont nous avons besoin tous les jours. »
Fidèle compagnon de route de l'ancien Gator, Derrick Rose a lui aussi rendu un hommage appuyé à celui qui reste l'un des membres les plus respectés du vestiaires malgré des blessures qui ont sérieusement ralenti sa carrière au cours des deux dernières saisons.
« Jo est comme un frère pour moi. Il travaille dur. C’est un des plus gros bosseurs de la ligue. Il faut toujours lui dire de quitter le terrain après le shootaround. Alors que les autres joueurs ont l'habitude de rentrer chez eux après le shootaround, il reste là jusqu’à 14h pour bosser sur son jeu. Cela montre son dévouement et cela montre aux jeunes à quel point il faut travailler dur. L’éthique de travail est quelque chose dont vous avez besoin pour rester longtemps dans cette ligue mais c'est aussi ce qui vous permet de surmonter les mauvaises passes. Il a très bien joué ce soir et ça peut l'aider à reprendre confiance.»

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest