Joakim Noah DPOY ? Qu’en disent les chiffres

Patron de l'une des meilleures défenses de toute la NBA, Joakim Noah mérite d'être cité parmi les candidats au DPOY. La preuve en chiffres.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Joakim Noah DPOY ? Qu’en disent les chiffres
Joakim Noah fait sensation depuis quelques semaines. Comme si certains spécialistes US découvraient soudainement la hargne et la rage de vaincre du pivot des Chicago Bulls. Il est vrai que « Jooks » a marqué les esprits en enchaînant trois TD en un mois au point de s’immiscer dans la discussion pour une place dans la All-NBA First Team. Le Français est sans doute l’un des meilleurs pivots de la ligue actuellement – peut-être même l’un des 20 meilleurs joueurs tout court. Encensé par Gregg Popovich, il est le favori pour le trophée de DPOY (Defensive Player Of The Year) selon Kevin McHale, le coach des Houston Rockets. Une distinction individuelle qui semblait promise à Roy Hibbert après le début de saison canon des Indiana Pacers. Mais la course est relancée à quelques semaines des playoffs. Joakim Noah est un candidat crédible et, pour le prouver, nous avons fait appel aux différentes statistiques avancées, histoire de comparer les candidats. Première statistique, le defensive rating. Le nombre de points encaissés sur 100 possessions par une équipe quand tel joueur est sur le parquet est l’une des statistiques de référence lorsque l’on parle d’impact défensif. Avec un rating de 98,1 pts, Joakim Noah se classe en dixième position parmi les titulaires de la ligue (derrière le cinq majeur d’Indiana et deux de ses coéquipiers des Bulls, Andre Iguodala et Danny Green complètent le top 10). Un classement dominé par Roy Hibbert. Un classement logique étant donné que les Chicago Bulls et les Indiana Pacers sont les deux meilleures défenses de la NBA. Notons tout de même que d’autres candidats au DPOY comme Dwight Howard (Rating : 102 pts), Serge Ibaka (101,1), Marc Gasol (102,1) et LeBron James (104,2) sont loin derrière. Place maintenant aux rebonds. Joakim Noah est le sixième meilleur rebondeur de la ligue (11,3 prises par match) derrière DeAndre Jordan, Kevin Love, Dwight Howard, Andre Drummond et DeMarcus Cousins. Hormis « D12 », aucun des joueurs cités n’est une vraie menace défensive près du cercle. En termes de rebonds défensifs (plus pertinent dans cette situation), intègre le top 10 également. Il cumule également 1,1 interception et 1,5 block par rencontre. Rien d’impressionnant, surtout si l’on compare aux statistiques d’Hibbert (2,4 blocks mais 0,4 interception), d’Howard et d’Ibaka. Mais remarquons que Marc Gasol cumulait 1 interception et 1,7 block l’an passé et il a pourtant remporté le trophée. Comme l’Espagnol la saison dernière, « Jooks » est le patron de l’une des meilleures défenses de la ligue. De quoi renforcer sa cote. Autre statistique intéressante, le pourcentage de réussite de l’adversaire près du cercle. Avec 45% de réussite proche du panier, les vis-à-vis de Joakim Noah en bavent chaque soir. Un pourcentage qui le classe parmi les meilleurs joueurs de la ligue… derrière Roy Hibbert (41,6% !!!) et Serge Ibaka (44,5%) notamment. Cette statistique écarte cependant volontairement les extérieurs, souvent sous-estimé – à tort !!!! – par les votants. On terminera ce tour d’horizon avec les chiffres de Synergy Sports. Selon la nouvelle base de donnée de la NBA, Joakim Noah est l’un des tout meilleurs défenseurs de la ligue sur le pick&roll, le système offensif le plus classique et le plus utilisé. Son équipe ne concède que 0,74 point par possession lorsque l’attaque adverse joue le pick&roll face au pivot des Bulls (pour y voir plus clair, le vis-à-vis de Noah vient poser l’écran au porteur de balle). C’est mieux que Dwight Howard (0,79), Marc Gasol (0,84) ou Serge Ibaka (0,94). D’ailleurs, « Jooks » se classe devant ces quatre joueurs-là dans la plupart des statistiques défensives de Synergy. [caption id="attachment_136427" align="alignnone" width="640"] Une action classique des Spurs, Parker joue le pick&roll avec Duncan. Joakim Noah couvre bien la pénétration de TP, obligé de faire marche arrière.[/caption] [caption id="attachment_136429" align="alignnone" width="640"] TP rejoue rapidement le pick&roll avec Duncan, Joakim Noah anticipe à nouveau.[/caption] [caption id="attachment_136431" align="alignnone" width="640"] Parker ressort sur Duncan. Grâce à sa mobilité, "Jooks" revient rapidement sur le futur Hall Of Famer pour contester son tir... manqué.[/caption] Cela fait donc beaucoup de chiffres et de statistiques à avaler d'un seul coup. Mais nous pouvons simplement en conclure que Joakim Noah fait certainement partie des meilleurs défenseurs de toute la NBA. Si les votants se basent sur les mêmes principes qui ont fait couronner Marc Gasol l'an passé, le pivot des Bulls a toutes ses chances de remporter le trophée de DPOY.  
Afficher les commentaires (34)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest