Joakim Noah : « On peut battre n’importe qui »

Après avoir pris leur revanche sur les Pacers, les Bulls de Joakim Noah ont fait le plein de confiance et sont désormais prêts à faire trembler les favoris en playoffs.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joakim Noah : « On peut battre n’importe qui »
Chicago tient sa revanche. Battus quelques jours plus tôt par ces mêmes Pacers, les Bulls n'ont hier soir laissé aucune chance à leur rival pour la dernière confrontation de la saison entre les deux équipes. Et alors qu'Indiana n'en finit plus de douter après une excellente première partie de saison, ce nouveau succès permet aux coéquipiers de Joakim Noah de faire le plein de confiance à l'approche des playoffs. Et alors que personne n'aurait misé sur les Bulls après la blessure de Derrick Rose et le transfert de Luol Deng à Cleveland, le pivot français symbolise à lui tout seul le renouveau d'une équipe qui ne craint plus rien ni personne et qui jouera crânement sa chance en post season.
« Nous avons l’impression que nous pouvons tenir tête à tout le monde », confiait un Joakim Noah revanchard à ESPN après la rencontre « Nous pouvons battre n’importe qui quand nous avons faim. Il faut qu’on reste humble et qu’on garde cette hargne. Comme je l’ai dit juste après le match, je suis heureux d’avoir eu l’occasion de jouer contre ces gars-là une nouvelle fois. »
Dans un match âpre entre deux des meilleures défenses de la NBA, les Bulls ont confirmé que, même affaiblis par l'absence de D-Rose, il seront un obstacle difficile à franchir pour n'importe quelle équipe en playoffs. Comme son coéquipier, Taj Gibson n'a pas ménagé ses efforts dans une partie que les joueurs de Chicago comme si leur survie en dépendait.
« C’était très physique. Mon corps me fait d’ailleurs encore mal. C’est comme ça dans ce genre de match face à des équipes rivales. C’est comme un match de playoffs. C’est ce qui nous attend. »
On attend désormais de voir si les Bulls seront capables de tenir la distance durant une campagne de playoffs que tout Chicago espère la plus longue possible. Ce qui est désormais certain, c'est qu'il faudra cette année encore compter sur Joakim Noah et sa bande pour tenir la dragée haute aux favoris à l'Est à partir de la fin du mois d'avril.
Afficher les commentaires (13)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest