Doc Rivers « regrette tous les jours » d’avoir laissé filer Joe Ingles

BasketSessionPar BasketSession Publié

En 2014, les Clippers coupaient Joe Ingles avant de le voir devenir un élément essentiel du Utah Jazz. Doc Rivers aurait aimé qu'il en soit autrement.

Pas besoin d'être fan de Joe Ingles comme certains d'entre nous pour reconnaître qu'il est aujourd'hui un joueur très important du Utah Jazz. A peu de choses près, néanmoins, l'Australien aurait peut-être eu une carrière différente un peu plus à l'Ouest, chez les Los Angeles Clippers. Pour rappel, Ingles avait été coupé avant le début de la saison 2014-2015 par la franchise californienne alors qu'il avait fait venir sa femme d'Australie exprès pour qu'elle puisse le voir en action. Utah avait flairé la bonne affaire et l'avait récupéré à moindre frais. A en croire Doc Rivers, tout le monde n'était pas d'accord pour laisser partir Joe Ingles à l'époque. A commencer par lui-même, comme il l'a expliqué dans le Deseret News.

"Est-ce que je regrette cette décision ? Oui, tous les jours. Le jour où on l'a coupé, j'ai dit que c'était une mauvaise décision et qu'on allait le regretter. Malheureusement, je travaillais pour quelqu'un qui ne voulait pas absorber un contrat alors qu'on l'a supplié pour le faire. Il a dit que ça ne se ferait pas et qu'on devait laisser Joe partir".

Une anecdote intéressante mais un peu curieuse. Vu la description, on pourrait penser que Doc Rivers parle de Donald Sterling et non de Steve Ballmer, l'actuel propriétaire qui était déjà en place au moment de l'épisode avec Joe Ingles. Sans doute une petite confusion chronologique...