Avec Joe Johnson, le Utah Jazz s’arme pour les playoffs

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Déterminé à retrouver les playoffs, le Utah Jazz a misé sur l'expérimenté Joe Johnson engagé pour 22 millions de dollars sur deux ans.

Joe JohnsonLe Utah Jazz développe un noyau dur de jeunes joueurs prometteurs depuis quelques saisons et les dirigeants ont décidé qu'ils étaient temps de passer à l'étape supérieure. La franchise court après une qualification en playoffs qui lui échappe depuis 2012. Elle a pour objectif cet été d'encadrer de vétérans les stars en herbe que sont Gordon Hayward, Rudy Gobert, Rodney Hood ou encore Trey Lyles, Derrick Favors et Dante Exum. Le meneur George Hill a été récupéré le soir de la draft (dans un deal à trois équipes, le Jazz cédant son pick aux Atlanta Hawks) et c'est désormais Joe Johnson qui s'apprête à poser ses valises à Salt Lake City.

[superquote pos="d"]Gobert, Favors, Hayward, Lyles, Exum, Hood, Hill, Burks, Johnson... le Jazz, c'est solide ! [/superquote]L'arrière de 35 ans a trouvé un accord avec le Jazz pour un contrat de deux saisons dont le montant atteint les 22 millions de dollars. Une signature assez surprenante qui atteste du regain d'attractivité de la franchise mormone sur le marché. Johnson n'était peut-être pas le premier choix des dirigeants - le Jazz visait Solomon Hill et Jared Dudley - mais il va renforcer une équipe déjà solide.

Le vétéran ex-multiple All-Star comble les vides à Salt Lake City. Il vient apporter son expérience, sa polyvalence et son scoring en sortie de banc. Il peut évoluer dans différents systèmes, sur plusieurs postes - arrières, ailier, ailier-fort dans un cinq "small ball" - et est capable de shooter, driver ou passer.

Avec Gobert, Favors, Hayward, Lyles, Exum, Hood, Hill mais aussi Alec Burks et maintenant Johnson, le Jazz dispose d'une première rotation intéressante. Le meneur Trey Burke est lui susceptible d'être transféré.

Coupé par les Brooklyn Nets en cours de saison dernière, Joe Johnson tournait à plus de 12 points (38% derrière l'arc), 3,6 rebonds et 3,9 passes.

Changements d'équipes, signatures, comebacks, ne manquez aucun des transferts NBA en cliquant ici.