Joel Embiid est déjà le meilleur rookie de la première soirée

Félicitation à Joel Embiid. Le Camerounais des Philadelphie Sixers est le lauréat du tout nouveau trophée de Rookie Of The First Night.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Joel Embiid est déjà le meilleur rookie de la première soirée
Que tous ceux qui n’ont pas été séduits par le premier match (officiel) de Joel Embiid en NBA sortent de la salle (mais de quelle salle il parle ???). Un rapide coup d’œil au point négatif : 6/16 aux tirs soit un vilain 37%, 4 balles perdues. Ah, et les Philadelphie Sixers ont perdu – mais ça, tout le monde s’en fiche, Sam Hinkie ou pas. Le Camerounais est un peu près la seule menace de l’effectif des Sixers, en tout cas aussi longtemps que Dario Saric se troue aux tirs, et les défenseurs du Oklahoma City Thunder n’ont pas hésité à lui mettre de la pression. Embiid a manqué des shoots et il a pris quelques mauvaises décisions. Ceci étant dit… Il est le rookie qui s’en est le mieux sorti pour le premier match. Et, oui, oui, oui, évidemment c’est un trop petit échantillon pour tirer des conclusions trop hâtives et blablabla et blablabla. Mais là, sur cette première soirée NBA, le ROY, c’est Jojo. [superquote pos="d"]Seuls deux rookies ont marqué au moins 10 pts : Bender et Embiid[/superquote]Seuls deux débutants ont dépassé la barre des 10 points : dix tout pile pour le Croate des Phoenix Suns Dragan Bender et 20 pions (en 22 minutes) pour « Trust The Process ». Jaylen Brown, Kris Dunn et Brandon Ingram n’ont pas démérité dans un rôle moins important que celui du pivot des Sixers. Mais ils ne bénéficient pas des mêmes libertés que l’ex-prodige de Kansas qui a carte blanche, ou presque, sur le parquet. Seules ses minutes sont limitées. [caption id="attachment_343585" align="alignleft" width="318"] Joel Embiid a crié "He can't guard me" après avoir travaillé Steven Adams.[/caption] Mais Joel Embiid a prouvé pendant la pré-saison qu’il pouvait aligner des chiffres même en jouant à peine plus d’une mi-temps. Nouvelle illustration hier soir. En plus de ses 20 points, il a ajouté 2 blocks et 7 rebonds. Offense, defense. Il a aussi mis un panier à trois-points. Il bataillé au poste avec le physique Steven Adams et a pris plus de rebonds que lui. Il a provoqué des fautes et a converti 7 de ses 8 lancers-francs, un must à l’époque du Hack-A-Machin. Il n’y aura sans doute jamais de Hack-A-Embiid.
« C'est difficile de défendre sur lui. Il y a beaucoup d'Hakeem (Olajuwon) en lui », remarquait Billy Donovan, le coach du Thunder.
Pour son premier panier, l’intérieur au footwork bandant a placé un shoot à mi-distance avant de bloquer Russell Westbrook en haute altitude sur l’action suivante. http://www.dailymotion.com/video/x4zb7sb Il en calera un autre, un chase down block, un peu plus tard dans la soirée. Le jeune homme de 22 ans a déjà séduit les fans des Sixers qui ont réagi avec enthousiasme à chacune de ses actions, même ses tirs ratés. Ils ont sans doute eu quelques sueurs froides quand leur héros est violemment tombé après un contact. Et ils ont dû se sentir soulagé quand il s’est relevé avant de reprendre son entreprise de démolition de la raquette du Thunder.
[superquote pos="d"]Joel Embiid donne de la joie aux fans des Sixers[/superquote]« On a essayé de l'alimenter. Avec lui, il faut juste lui donnait la balle le plus possible », commentait le coach Brett Brown.
Embiid donne de la joie à des supporteurs qui ont tant souffert depuis trois ans. Le simple fait de jouer, d’être là, après deux saisons blanches, est une victoire.
« J’ai fini le match en bonne santé », se réjouissait l’intéressé.
La foule l’a récompensé avec des « MVP, MVP » venus des tribunes. Pour le MVP, il faudra encore attendre un peu. Mais Joel Embiid mérite amplement son trophée de Rookie Of The First Night. http://www.dailymotion.com/video/x4zbe20 (Quelqu'un a compris de quelle salle il parlait ???)
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest