Joel Embiid a enfin pris le dessus sur Horford et les Celtics

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Frustré car ralenti lors des derniers duels avec Boston, Joel Embiid était déterminé à dominer son face-à-face avec Al Horford cette nuit.

Les Boston Celtics sont la bête noire des Philadelphia Sixers depuis plus d’un an maintenant. Et ce pour une raison simple : parce qu’Al Horford est la bête noire de Joel Embiid. « Sa kryptonite », comme nous l’avions écrit en février dernier quand le pivot avait encore cadenassé le superman de Philly. Les Celtics avaient alors battu les Sixers pour la dixième fois en douze matches. Et un, et deux et trois-zéros cette saison en plus notamment d’une élimination de leurs adversaires favoris lors des dernières demi-finales de Conférence à l’Est. Avec quasiment à chaque fois une grande prestation d’Horford, l’un des meilleurs défenseurs NBA et l’un des seuls à même de ralentir le Camerounais. Il l’avait limité à 36% aux tirs (lorsqu’ils étaient en duel) lors de leurs huit derniers affrontements.

Mais pas cette nuit. Joel Embiid a pris sa revanche cette nuit. Le pivot All-Star a compilé 37 points et 22 rebonds. Une performance de mammouth qui a permis à Philadelphia d’enfin décrocher la victoire contre son rival de Boston. Deux équipes au passif légendaire – l’une des plus grandes rivalités des 80’s – qui ne s’aiment pas vraiment en plus. De quoi donner du piment à ces chocs. Surtout avec un Embiid toujours très taquin. Il a voulu envoyer un message au cours de ce match. Il a voulu rappeler qui était le patron. Il l’a fait sur le terrain mais aussi en interview, après exploit, en criant haut et fort qu’il était « le joueur le plus inarrêtable de la NBA. »

C’est vrai qu’il n’y avait personne pour le freiner cette nuit. Pas même un très bon Horford (22 pts). Embiid a pris le dessus en puissance et c’est ainsi qu’il a provoqué des fautes tout au long de la soirée. 21 lancers-francs tirés au total, pour 20 réussites. C’est ce qui a fait la différence en sa faveur. D’ailleurs, les Sixers ont tout de même eu chaud. Ils étaient menés de 5 points à l’entame du dernier quart temps et ils l’ont emporté sur le fil grâce aussi à un excellent Jimmy Butler, auteur de 15 de ses 22 points dans le quatrième quart. Dont le game winner. Mais cette victoire fera forcément du bien pour la confiance.