John Lucas, l’homme qui a aidé DeAndre Jordan à changer d’avis

John Lucas, l'ancien coach et joueur NBA, a joué au psy avec DeAndre Jordan à un moment-clé de la réflexion du pivot des Clippers.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les plus jeunes fans de NBA ne connaissent probablement pas John Lucas. Tout au plus ont ils vu son fils, John III, en action du côté de Chicago ou Toronto ces dernières années. Peut-être l'ont-ils aperçu il y a 5 ans sur le banc des Los Angeles Clippers, lorsqu'il était l'assistant de Vinny Del Negro. Depuis cette dernière expérience, l'ancien meneur de jeu (des Rockets, des Warriors ou des Spurs) accueille de temps à autre des joueurs en quête de bons conseils, techniques ou spirituels, dans un gymnase du Texas où il réside désormais. Le dernier en date ? DeAndre Jordan. Quelques jours après avoir donné son accord aux Dallas Mavericks, le pivot des Clippers a commencé à se poser des questions et à se demander s'il avait fait le bon choix. On connait le rôle qu'ont joué ses collègues de l'équipe et Doc Rivers dans ce revirement de situation, moins crucial de Lucas. Dans son article sur les coulisses de cette saga qui a animé le début de l'été, Ramona Shelburne a rencontré l'ancien coach des Spurs (avant Pop) ou des Cavs (juste avant LeBron), qui lui a raconté ce moment où "DJ", qu'il connait depuis ses 14 ans, est venu le trouver.
"Je le considère comme l'un de mes enfants. Lorsqu'ils viennent frapper à ma porte, je sais que quelque chose ne va pas. Il est le même garçon qu'à l'époque. Il m'a simplement dit qu'il voulait travailler ses lancers", raconte Lucas.
Plutôt que de se lancer dans un long discours, Lucas a laissé son élève travailler et lui a imposé... 1000 tirs depuis la ligne, le cauchemar habituel de DeAndre Jordan. Peu après, il tweetait ce qui était en fait le message délivré entre quatre yeux au joueur de 26 ans.
"Vivre pour rendre les autres heureux obtenir leur approbation en tant qu'être humain est un piège. Ne te fais pas avoir. Avoir comme objectif principal de plaire aux gens ne t'aidera pas à être heureux".
Lucas a ainsi fait comprendre à Jordan, réputé pour céder facilement aux séductions diverses (au niveau des achats notamment...), qu'il devait avant tout faire ce qui le rendait heureux. Et visiblement, ce qui le rendait heureux, c'était de partager des moments avec Blake Griffin, son meilleur ami dans l'équipe, et de continuer d'évoluer sous les ordres de Doc Rivers, pour qui il éprouve une admiration presque sans bornes. Depuis son arrivée en provenance de Boston, Rivers a souvent pris DeAndre Jordan sous son aile et le pivot californien est même devenu un proche de la famille. Parmi les personnes qu'il a contactées avant de retourner sa veste : Spencer, Jeremiah, Callie et Austin, les 4 enfants de Doc... Ce n'est pas la première fois que John Lucas sert de thérapeute à une star NBA. Ces dernières années, Kobe Bryant, LeBron James ou encore Baron Davis ont tous frappé à sa porte lors de périodes compliquées. "Ils le considèrent tous aujourd'hui comme un mentor, un ami", écrit Ramona Shelburne. Il n'est pas impossible que John Lucas reçoive la visite d'un certain Kevin Durant l'année prochaine, lorsque celui-ci devra faire face à la décision la plus importante de sa carrière...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest