John Wall s’est fixé un objectif très ambitieux pour 2021

Impatient de retrouver les parquets, John Wall espère pouvoir convaincre Jerry Colangelo de faire appel à lui pour les JO de Tokyo

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
John Wall s’est fixé un objectif très ambitieux pour 2021

27 décembre 2018. Il y a un an et demi, John Wall disputait son dernier match avec les Wizards avant sa double blessure. Une première opération au talon avant une chute dans sa salle de bains....Résultat, rupture du tendon d'Achille. Une tuile terrible pour l'organisation de la capitale qui venait de miser très gros sur son multiple All-Star. 171M sur 4 ans. Malgré quelques rumeurs, on ne verra pas le dragster de DC, toujours convalescent, à Orlando. Quoi qu'il arrive, le #1 de la Draft 2010 aurait boycotté cette reprise.

Tous les fans de John Wall devront donc attendre décembre ou janvier prochain pour le voir à nouveau en piste. Mais dans quel état ? L'intéressé aura passé deux ans à l'infirmerie pour soigner l'une des pires blessure possibles. Si ce n'est la pire. L'ancien de Kentucky, lui, déborde d'énergie, d'enthousiasme, et d'impatience. Normal après autant de temps sans jouer. Mais il lui faudra du temps pour retrouver un certain niveau.

Après avoir joué les recruteurs pour tenter de faire venir DeMarcus Cousins à Washington, John Wall a parlé de ses ambitions personnelles. Elles sont évidemment élevées. Et il voit même plus loin que la saison NBA. L'été prochain, les Jeux Olympiques seront au programme après son report d'une année. L'échec de la Coupe du Monde est encore bien présent dans les têtes américaines. Notamment celles de Jerry Colangelo, directeur de Team USA, et le coach Gregg Popovich.

Au Japon, c'est une armada qui devrait débarquer. Bon nombre de superstars ont d'ores et déjà annoncé leur intention de se rendre au Pays du Soleil levant. Un groupe de 12 étoiles dont compte bien faire partie John Wall.

"Définitivement", dit-il lorsqu'on lui demande s'il est intéressé par une présence aux JO. "Quand tu mets ce maillot rouge, noir et blanc, tu représentes ton pays. Peu importe s'il y a inscrit "Wall" derrière ou un autre nom. Je veux représenter mon pays. Je sais à quel point ce pays compte pour moi et j'adorerais avoir l'opportunité de jouer pour ça."

Pour faire partie des heureux élus, il va devoir sacrément crever l'écran. Entre Stephen Curry, Kyrie Irving, Chris Paul, Russell Westbrook, Chris Paul ou encore Kemba Walker, ce ne sont pas les meneurs qui manquent. À moins que le format de la prochaine saison, qui pourrait être incroyablement rythmé, change la donne et incite ces stars à se reposer.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest