Jordan Clarkson, Most Valuable Addition

Jordan Clarkson, Most Valuable Addition

Le Utah Jazz a totalement reboosté son banc grâce à la récente arrivée de Jordan Clarkson en provenance des Cleveland Cavaliers.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Depuis le 11 juillet dernier et le trade entre les Houston Rockets et l’Oklahoma City Thunder pour le duo Russell Westbrook - Chris Paul, il y a eu un seul échange en NBA : Dante Exum a été envoyé aux Cleveland Cavaliers, et Jordan Clarkson au Utah Jazz. La franchise de Salt Lake City a perdu patience avec l’Australien. Malgré son potentiel, il a été incapable de progresser en raison de ses blessures à répétition. Du coup, Exum a été sacrifié, en compagnie de deux choix au second tour de la Draft, pour récupérer Clarkson.

Et pour l’instant, le Jazz peut se frotter les mains ! Car ce recrutement de l’ancien arrière des Los Angeles Lakers a été réalisé dans un but précis : renforcer le banc à Utah. Et depuis son arrivée, le jeune homme de 27 ans a vraiment boosté la second unit de la formation dirigée par Quin Snyder.

Jordan Clarkson, précieux en sortie de banc

Cette nuit, le Jazz a enchaîné une troisième victoire consécutive face aux Detroit Pistons (104-81). Largement dominateur, Utah a pu compter sur l’apport constant de Clarkson. En sortie de banc (27 minutes), il a compilé 20 points à 7/13 aux tirs. Deuxième meilleur marqueur de son équipe derrière Donovan Mitchell (23 points), l’ex-joueur des Cavs a ainsi été le premier remplaçant du Jazz à atteindre la barre des 20 points cette saison. C’est dire si cette formation avait besoin d’un nouvel élan sur son banc…

"Il s’agit de l’une des choses que nous savions qu’il était capable de faire. Il est précis dans sa sélection de tirs. Et faire la différence dans un match, il apporte ça dans le groupe", a apprécié son coach Quin Snyder.

"Sur ces trois matches, il a été tout ce que nous pensions qu’il allait apporter. Alors qu’il est toujours en phase d’apprentissage. Et malgré cela, il continue de bien jouer", a analysé Donovan Mitchell.

En tout cas, depuis l’arrivée de Clarkson, le Jazz n’a pas connu la défaite. Il ne s’agit que de trois matches, mais il a été toujours un plus pour son équipe. Avec 14,5 points, 2,3 passes décisives et 2,4 rebonds par rencontre, le natif de Tampa apporte une production régulière en sortie de banc dont Utah avait désespérément besoin.

Encore en apprentissage

Et cette adaptation rapide est prometteuse. Car sur le papier, arriver dans une nouvelle équipe et être productif n’est jamais simple. Clarkson ne connait pas (ou peu) les schémas du Jazz et doit forcément s’ajuster. En plus, en tant que leader offensif des remplaçants, il sera forcément plus à l’aise avec le temps, notamment pour appeler des systèmes.

"Je fais mon maximum pour apprendre tous les jours. Quand on est à l’entraînement, je suis le plus attentif possible et je parle à tout le monde. Je veux obtenir le maximum d’informations", a assuré Jordan Clarkson.

Pour le moment, il reste très simple dans son jeu. Offensivement, l’ancien 6ème homme des Lakers a toujours été intéressant. En étant agressif, il peut contribuer régulièrement et efficacement. Mais sur ce début d’aventure, il est vraiment très impliqué. Même défensivement - un secteur où il brille peu habituellement -, il se montre concerné.

"Il parle beaucoup et trouve même le moyen d’être présent dans la peinture pour prendre des rebonds. Il se montre aussi capable de défendre sur des mecs comme Derrick Rose ou d’aller chercher des tireurs à l'extérieur. Son intensité nous aide vraiment beaucoup. Il attaque le panier, est agressif, réalise les bonnes lectures. Nous sommes très heureux de l’avoir", a résumé Mitchell.

Bien évidemment, Jordan Clarkson devra conserver cette implication tout au long de la saison. Pour l’instant, il surfe sur la dynamique positive de son arrivée et joue avec confiance. Mais encore une fois, il ne fait rien d’extravagant. Et sa production offensive n’a rien d’extraordinaire étant donné ses qualités et ses précédentes performances dans la Ligue. Et même si la concurrence est limitée vu le manque de mouvement au cours de cette saison, il s’impose pour l’instant pour la Most Valuable Addition de cet exercice 2019-2020. Avec lui, le Jazz, un candidat solide pour les Playoffs à l’Ouest, passe un cap.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest