Quand les joueurs NBA tournent dans des clips

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Karl-Anthony Towns vient de tourner dans le dernier clip de Katy Perry. Il n’est pas le premier joueur NBA à faire ce type d’apparition.

Ce fût bref mais tout le monde l’a remarqué. Karl-Anthony Towns est de passage dans le dernier clip de Katy Perry. Le pivot des Minnesota Timberwolves y peine à nous offrir un petit pas de danse. Qu’il se rassure, il n’est pas le premier à faire l’acteur dans un clip de musique. De nombreux joueurs NBA ont fait des apparitions de ce genre. Retour sur les plus marquantes d’entre elles.

Carmelo Anthony

En 2005, Carmelo Anthony est une star montante de la NBA. Il représente cette fameuse draft 2003 à l’image d’un LeBron James ou d’un Dwyane Wade. Grand fan de rap depuis son enfance à Brooklyn, il décide de tourner dans le clip de l’excellent morceau « Be » de Common. A noter aussi l’apparition du Chicagoan Quentin Richardson, ancien joueur lui aussi et à l’époque boyfriend de la chanteuse Brandy. Quelle légende..

Vince Carter

Vince Carter s’est également essayé à la comédie. En 2003, il tourne dans le clip « This is my party » de Fabolous. Le rappeur y enchaîne les soirées, changeant à chaque fois de maillot de basket. Notons qu’il ne porte jamais celui de Vinsanity. Au final, à 2:04 dans la vidéo, on peut voir Carter se faire voler une bouteille d’alcool telle une star NBA en boîte. Un nouveau signe d’auto-dérision de sa part.

LeBron James

En 2009, l’un des hits aux Etats-Unis est « Forever », un featuring regroupant Drake, Kanye West, Lil Wayne et Eminem. Il fallait bien tous ces noms pour mettre à l’honneur LeBron James. Ce dernier réalise un des passages les plus sponsorisés de l’histoire, ouvrant un ordi avec un énorme logo Beats by Dre pour aller jouer sur Pokerstar. Nul doute que le King a aussi pris son pied quand, alors que des images de lui enfant défilent, Drake commence par « First name : ever. Last name : greatest ».

Al Horford

Al Horford n’a pas forcément le profil à tourner dans un clip de Fabolous, nous sommes d’accord. Par conséquent, quand il décide de jouer la comédie, il s’assure de le faire avec la sublime Ciara. Alors qu’elle s’embrouille avec son mec pendant tout le clip, Horford arrive à la fin pour la consoler puis danser avec elle. Le vrai patron, c’est bien lui.

Baron Davis

La plupart d’entre vous ont probablement vu le film « Magic Basket », où Lil Bow Wow humiliait la plupart des joueurs NBA de l’époque (David Robinson, Chris Webber, Alonzo Mourning, Allen Iverson, Jason Kidd etc..). Bow Wow a tourné le clip de « Basketball », le morceau culte issu de la B.O du film. Au départ, le jeune rappeur parie à Baron Davis que s’il rentre ce tir incroyable, il remporte la chaîne en or du meneur de jeu. Scène garantie sans trucage, évidemment.

Shannon Brown & Ron Artest

Pour une fois, deux joueurs NBA sont réellement les acteurs majeurs d’un clip. Coéquipiers aux Los Angeles Lakers, Shannon Brown et Metta World Peace tournent dans la ballade amoureuse « Yesterday » de Toni Braxton et Trey Songz. Au départ du clip, c’est Brown qui se fait choper en train de tromper sa copine. Viré de la maison puis malmené au fur et à mesure du clip, cela se termine par un Ron Artest qui lui pique sa girlfriend du départ. Digne des plus belles heures des feux de l’amour.

Stephon Marbury

Quel joueur NBA a plus représenté New-York que le fantasque Stephon Marbury ? Le meneur de jeu, accompagné de Kenny Anderson, affronte le Terror Squad avec notamment Fat Joe. Un match complètement fou, où les deux joueurs NBA gagnent au début avant une remontade de Joey Crack. Le tout pour le clip « Whatcha Gonna Do » du regretté Big Pun. R.I.P

Shaquille O’Neal

Shaq aime le cinéma, c’est connu. Il s’y est essayé dans de nombreuses comédies. Mais l’un des premiers à lui avoir donné sa chance reste Puff Daddy. Dans le mémorable « Bad Boys For Life », on voit le Big Diesel martyriser tout le monde sur un petit panier de jardin. Avec toute l’auto-dérision qu’on lui connaît.

Iman Shumpert

Iman Shumpert s’est essayé à tout : la mode, le rap et même le basket. L’arrière des Cavaliers apparaît donc à la fin du clip « Fade » de Kanye West aux côtés d’une créature étrange... Après, on ne va pas se mentir : ce n’est pas Shumpert qu’on retient vraiment de la vidéo.