Le jour où Dell Curry a eu pitié des adversaires de son fils

Au collège déjà, Stephen Curry faisait très mal sur un parquet. Gêné pour les adversaires de son fils, Dell Curry a quitté l'une des premières rencontres disputées par le MVP lors de laquelle ce dernier se livrait à un véritable récital.

Guillaume RantetPar Guillaume Rantet | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le jour où Dell Curry a eu pitié des adversaires de son fils
Nous vous évoquions il y a peu les regrets que certains de ces rares joueurs qui ont inscrit 100 points dans un match outre-Atlantique ont éprouvé après une telle performance. Parfois, ce ressenti est aussi celui des parents de joueurs. Ainsi, Dell Curry a raconté comment il a quitté une rencontre disputée par son fils, Stephen Curry, qui, dans un match entre 8th graders (l'équivalent de la fin du collège vers 14 ans), s'était lancé dans un festival qu'il a ponctué de 63 pions.
« Tout le monde venait voir ce qu'il se passait, et il y avait beaucoup d'agitation », explique-t-il dans des propos rapportés par Complex. « C'était comme s'il n'allait jamais s'arrêter. J'ai dû sortir de la salle. Je me sentais mal pour l'équipe adverse. Je ne pouvais pas regarder ce qu'il était en train d'infliger à ces enfants. »
Par gêne, l'ancien NBAer et père du nouveau MVP a donc manqué les vingt dernières minutes de jeu de son fils. C'est également sur cet événement qu'est revenu Stephen Curry dans un entretien accordé à Sports Illustrated à paraître la semaine prochaine.
« Je tirais partout et je ne pouvais rien rater », a-t-il lâché dans l'interview.
Le "Baby-Faced Assassin » marchait sur l'eau. Déjà.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest