JRue Holiday : « Ça fait du bien d’être de retour »

Absent depuis 41 matches, JRue Holiday a retrouvé hier soir le chemin des parquets. Une excellente nouvelle pour les Pelicans, vainqueurs face aux Suns et toujours en course pour une place en playoffs.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
De retour la nuit dernière après un séjour de 41 jours à l'infirmerie en raison d'une fracture de fatigue au tibia, JRue Holiday a joué 16 minutes en sortie de banc pour 2 points marqués et 5 passes délivrées. Et s'il faudra encore patienter avant de revoir l'ancien Sixer remplir sa feuille statistique, son entraîneur est déjà ravi de retrouver son meneur qui avait dû repousser son retour en raison du vilaine rechute.
« Il a beaucoup bossé pour en arriver là », a confié Monty Williams auprès de NOLA.com. « Il est heureux d’être de retour sur les terrains. Nous sommes ravis qu’ils soient enfin parmi nous. Il est tellement important pour notre équipe, non seulement par sa défense mais aussi par ses qualités offensives. Il va lui falloir quelques temps, même s’il n’en a pas beaucoup, mais c’est déjà énorme qu’il soit de retour dans la rotation. »
On attend désormais de voir si la présence de JRue Holiday apportera l'énergie nécessaire aux Pelicans pour accrocher le huitième siège qualificatif à l'Ouest. Apparu plutôt en bonne condition, le revenant a démontré qu'il n'avait rien perdu de sa vitesse et de sa vision du jeu en contribuant au succès des siens face à Phoenix.
« Je me sens bien. Ça fait du bien d'être de retour, d’apporter sa contribution et son énergie. C’était fun, vraiment fun », déclarait-il tout sourire après le match.
En espérant désormais que son retour n'est pas intervenu trop tard pour NOLA à qui il reste trois rencontres (Houston, Minnesota, San Antonio) pour se qualifier pour les playoffs.
« Je voulais revenir contre les Lakers mais on n’a pas voulu que je joue. Ça aurait été pourtant formidable de jouer à la maison, devant ma famille et mes amis. Mais les docteurs m’ont ordonné de me reposer. Je suppose que le risque n’en valait pas la peine. Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais même effectué mon retour depuis un bon moment mais ça n’aurait pas été une bonne chose. Dans un sens, j’ai l’impression qu’ils essaient de me protéger de moi-même. »
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest