Julius Randle deviendra-t-il meilleur que Draymond Green ?

Draymond Green a encensé Julius Randle et expliqué qu'il pouvait le surpasser. Le chemin est long et complexe pour le jeune Laker.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Julius Randle deviendra-t-il meilleur que Draymond Green ?
Depuis le lycée, Julius Randle est considéré comme l'un des plus gros talents des Etats-Unis. Sa seule saison avec Kentucky en 2013-2014 l'a vu confirmer les espoirs placés en lui avec un run jusqu'en finale du Tournoi NCAA et ses vrais débuts avec les Los Angeles Lakers l'an dernier (il s'est gravement blessé lors de son premier match en NBA en 2014) ont été prometteurs malgré un contexte compliqué. Maintenant que Luke Walton est en poste et que l'avenir semble un peu plus encourageants pour les Angelenos, on peut se demander quel joueur est capable de devenir Randle à l'avenir. Draymond Green, à qui le jeune Texan s'est mesuré durant la pré-saison, n'a pas de comparaison précise en tête, si ce n'est avec lui-même. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il tient le n°7 de la Draft 2014 en très haute estime.
"Je crois que Julius Randle a le potentiel pour être meilleur que moi. Il a un don naturel qui fait qu'il a cette chance. Je vais continuer à travailler et à grandir, mais lui n'a que 21 ans, ce qui lui laisse encore beaucoup de temps pour s'améliorer. Il a du coeur et ça ne s'apprend pas. Il y a cet animal en lui qui fait que ça va fonctionner et qu'il va devenir vraiment très fort", a expliqué Green au OC Register.
  Qu'il devienne meilleur que Green ou non, Randle se contenterait très certainement du palmarès déjà acquis par le joueur de 26 ans, All-Star, champion NBA et champion olympique. Il est intéressant pour lui que des éléments confirmés de la ligue soient aussi élogieux, mais pour l'heure l'ancien Wildcat est encore loin de leur niveau. Statistiquement, le Laker est impressionnant, déjà capable d'enregistrer des doubles-doubles comme bon lui semble et n'a pas grand chose à envier à Draymond Green à la finition. Mais un gouffre le sépare encore du joueur des Warriors en termes d'intensité et de science défensive. Rien d'anormal pour un aussi jeune joueur, mais Julius Randle n'a pas encore montré de signes qu'il pouvait devenir un défenseur aussi redoutable que son aîné. C'est en développant cet aspect de son jeu et en poursuivant ses progrès à la passe,  l'une des forces majeures de Green, qu'il trouvera sa place parmi les meilleurs dans quelques années.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest