KAT, un record impressionnant… et déprimant à la fois

Karl-Anthony Towns est entré dans l'histoire des Minnesota Timberwolves cette nuit. Un témoignage de son immense talent, mais aussi de la médiocrité historique de cette franchise.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Stats
KAT, un record impressionnant… et déprimant à la fois

Karl-Anthony Towns a vécu des derniers mois apocalyptiques sur le plan personnel. Toute bonne nouvelle peut lui faire du bien à l'heure qu'il est. La première victoire des Minnesota Timberwolves depuis son retour à la compétition après avoir contracté le Covid doit être, on l'imagine, une petite bouffée d'air frais. L'empreinte qu'il vient de laisser sur l'histoire des Wolves aussi.

Dimanche, lors du succès décroché face aux Toronto Raptors, KAT a inscrit deux paniers à trois points. Une soirée assez banale pour lui, puisque l'ancien pivot de Kentucky est l'un des meilleurs intérieurs stretch que la NBA ait jamais porté. Mais avec ces deux banderilles longue distance, Towns est entré dans le livre des records de la franchise. Le n°1 de la Draft 2015 est devenu le joueur qui a marqué le plus de paniers à 3 points dans toute l'histoire des Timberwolves.

Un accomplissement que l'on peut aborder de deux façons.

  • Il témoigne de l'incroyable talent de Karl-Anthony Towns, capable en 6 saisons et en tant que pivot - même en 2021, être prolifique et adroit à 3 points pour un big man est à saluer - de marquer 584 paniers primés.
  • Il est la preuve de l'infinie tristesse de l'histoire de Timberwolves en NBA. Qu'aucun joueur, arrière ou non, n'ait été capable de rester assez longtemps ou d'être assez fort pour en inscrire plus que KAT est assez déprimant.

Karl-Anthony Towns raconte une nouvelle expérience traumatisante du COVID-19

Towns dépasse donc un ancien de ses coéquipiers qui aurait aimé marquer davantage l'histoire de la franchise : Andrew Wiggins (582 en 6 saisons). Derrière eux, on retrouve ce bon vieux Anthony Peeler (465 en 6 saisons), Kevin Love (440 en 6 saisons) et le spécialiste Wally Szczerbiak (343 en 7 saisons).

La quasi totalité des autres records individuels significatifs de la franchise sont détenus par Kevin Garnett (points, rebonds, passes, contres, interceptions, etc...). S'il entend rester coûte que coûte à Minneapolis, c'est le Big Ticket que Karl-Anthony Towns doit désormais avoir en ligne de mire.

Kevin Garnett, la fils-de-puterie élevée au rang d';art

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest