- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

Deux ans après Zaza, Kawhi est-il la kryptonite des Warriors ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Que serait-il advenu si Kawhi Leonard ne s'était pas blessé dans le game 1 contre les Warriors il y a 2 ans ?

Le 14 mai 2017 est gravé dans la mémoire des fans des San Antonio Spurs. Ils sont passés, en quelques minutes, de l'espoir le plus fou - celui de battre les Golden State Warriors de Kevin Durant - au désespoir total. La blessure de Kawhi Leonard après un coup de Trafalgar de Zaza Pachulia alors que les Texans menaient de 23 points, les a privés d'une victoire marquante dans le game 1 de la finale de Conférence Ouest. Et de Leonard pour le reste de la série (achevée sur un sweep) et... bien plus.

Une blessure au quadriceps et des mois de poker menteur entre Kawhi et la direction des Spurs auront raison de l'idylle. L'incompréhension entre le clan Leonard et le tandem Popovich-Bufford a mené au trade du MVP des Finales 2014 vers Toronto.

Ces Spurs-là avaient-ils une vraie chance d'abattre la montagne ? En admettant que Kawhi Leonard ne se soit pas blessé, son niveau de jeu phénoménal pendant 23 minutes se serait-il confirmé sur l'ensemble de la série ? La question restera à jamais sans réponse. Lorsqu'ils menaient de 23 points à l'Oracle Arena avant de perdre leur atout n°1, auteur de 26 points et 8 rebonds jusqu'à sa pachulisation, les Spurs ont bousculé les Warriors dans leurs convictions. Leonard a semblé être la kryptonite d'une équipe qui, à ce jour et sous cette version, n'a toujours pas perdu la moindre série de playoffs en 3 ans. Ce ne sont que quelques minutes et on parle de l'une des meilleures équipes de tous les temps. Mais l'impression, même fugace, que l'édifice était en péril, a bien existé.

Une revanche, même s'il ne l'admettra pas

Voilà que Kawhi Leonard et Danny Green - ne l'oublions pas malgré ses prestations très discrètes depuis le début des playoffs - vont avoir l'opportunité de retenter leur chance face à l'ogre d'Oakland. Les Raptors accueillent les Warriors pour le game 1 des Finales dans la nuit de mercredi à jeudi. Les oppositions entre les deux franchises en saison régulière n'ont pas franchement apporté beaucoup d'éléments et il est même difficile de savoir précisément qui s'occupera de qui en défense.

  • Le 30 novembre, pour le premier affrontement en saison régulière, Stephen Curry était absent. Le score : 131-128 après prolongation pour Toronto avec 37 points de Kawhi Leonard et 51 pour Durant.
  • Le 13 décembre, Kawhi Leonard manque à l'appel. Victoire 113-93 des Warriors, avec 30 points pour Kevin Durant et 24 pour Kyle Lowry.

A aucun moment les observateurs n'ont pu voir les deux équipes s'affronter en "full force". Ce ne sera de nouveau pas le cas pour le game 1 et peut-être plus, puisque Kevin Durant ne sera toujours pas pleinement remis, sauf surprise, de sa blessure à la cuisse.

Le terrain est donc libre pour que Kawhi Leonard exprime sa forme du moment sans avoir à gérer l'extraterrestre que peut aussi être "KD". Leonard paraît être un joueur encore plus mature et complet que lors de ses premiers exploits à San Antonio. Ce statut de kryptonite, il peut l'acquérir en déjouant ce que vont lui soumettre les Californiens. Probablement de la trappe et des prises à deux. Jusqu'ici, ça ne l'a pas freiné et on l'a même vu se muer en passeur avec 9 et 7 offrandes sur les games 5 et 6 contre Milwaukee, pour profiter de l'adresse retrouvée de Fred VanVleet, par exemple.

Golden State n'a pas eu à trembler véritablement en Finales ces deux dernières saisons. Aussi impassible soit-il, Kawhi Leonard se demande sans doute lui aussi ce qu'il serait advenu sans cette entorse de la cheville en 2017... Instiller un doute raisonnable, par la grâce d'un joueur qui marche sur l'eau et que l'on imagine revanchard même s'il ne l'admettra pas, serait déjà une belle performance.