124 CHA
117 BOS
108 WAS
113 MIA
129 ATL
127 PHI
83 CHI
114 UTA
99 MEM
112 MIN
91 GSW
126 DAL
117 POR
112 DET
112 SAC
103 PHO
- NYK
- LAC

Houston a ranimé « Manimal »

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Après quatre matches seulement, le pari Kenneth Faried est déjà une franche réussite pour les Houston Rockets.

En quelques années, Kenneth Faried est passé de petit phénomène très prometteur à joueur lambda bloqué au bout du banc d'équipes qui ne savaient que faire de lui. On commençait à douter du fait que "Manimal" et son jeu basé sur l'énergie et les qualités athlétiques finirait par retrouver chaussure à son pied. A Denver, Mike Malone a progressivement misé sur d'autres pions et fait comprendre au champion du monde 2014 avec Team USA qu'il ne comptait plus sur lui. Ses deux dernières saisons dans le Colorado, là où il s'est pourtant fait une belle réputation depuis son arrivée en 2011, ont été un chemin de croix. Malheureusement, son expérience à Brooklyn, qui l'a récupéré en juillet dernier dans un trade, aussi.

Faried n'a joué que 12 matches et a passé la majeure partie de son temps hors de la rotation de Kenny Atkinson. Ce buy-out qui lui a permis de signer avec Houston il y a quelques jours a finalement été salvateur.

L'intérieur de 29 ans a trouvé une situation nettement plus favorable au Texas et mérite que l'on s'attarde un peu sur son cas. Daryl Morey a confié à Kenneth Faried la tâche de remplacer Clint Capela, blessé et absent encore un mois. Pas simple lorsque vous avez dû vous contenter de miettes de temps de jeu depuis la reprise et que vous sortez d'un désamour progressif avec la franchise qui vous a révélé. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Faried a accueilli la mission avec enthousiasme. Les Rockets ont gagné trois de leurs quatre matches disputés avec leur nouvelle recrue. Et "Manimal" fait très exactement ce que Mike D'Antoni attend de lui.

Kenneth Faried apporte de l'énergie, sa vitesse de course panier à panier dans l'axe comme pouvait le faire le Suisse et sa défense. Le langage corporel de l'ancien universitaire de Morehead State n'est plus le même. Son visage traduit l'excitation, la faim et l'agressivité positive. Contre Toronto samedi, si tout le monde a retenu l'énième match à plus de 30 points de James Harden, Faried a été l'un des facteurs déterminants. Ses 21 points, 14 rebonds et 2 contres ont pris les Raptors par surprise. Contre Orlando la nuit dernière, il s'est même mué en passeur (5 assists) pour agrémenter un double-double précieux (12 points, 10 rebonds) pour accompagner les 40 points du barbu en chef.

"J'aime le basket. Donc le simple fait d'être sur le terrain avec ces gars-là pour aider l'équipe de n'importe quelle manière, c'est le pied. Je prends des rebonds, je défends, je contre. Je donne tout ce que j'ai", a-t-il expliqué au sortir de la rencontre face au Magic.

Harden et D'Antoni sont bien conscients de ce qu'ils doivent à Kenneth Faried sur les dernières sorties des Rockets.

"Kenneth apporte de l'énergie et des qualités athlétiques, mais pas seulement. Il amène aussi sa capacité à parler dans le vestiaire. Le retour de Chris (Paul) et l'arrivée de Kenneth font un bien fou dans ce domaine. Ce sont des vétérans. L'alchimie est en cours et je suis persuadé que ça va aller de mieux en mieux", assure "MDA".

On trouvait les Rockets un peu "short" en termes de profondeur. Une fois que tout le monde sera rétabli et que Mike D'Antoni pourra s'appuyer sur une vraie rotation, il n'est pas impossible que Houston retrouve sa verve de la saison dernière sans avoir à placer tous ses espoirs sur des matches à 50 points de James Harden...

Les 4 matches de Kenneth Faried avec Houston

DateOppScoreTypeMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPFPts
Jan 28ORL
W 98-103
Reg36:135955.600-2540.028105220412
Jan 26TOR
W 119-121
Reg37:5381172.700-5955.668140002321
Jan 24@NY
W 114-110
Reg26:0051145.5020.01425.04481233211
Jan 22@PHI
L 93-121
Reg23:095771.41250.02450.00660200413