Kenneth Faried doit aller jouer avec les Wolves

Kenneth Faried serait disponible sur le marché et les Minnesota Timberwolves ont intérêt à se manifester. Le "Manimal" correspond bien au projet.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse
Kenneth Faried doit aller jouer avec les Wolves
Mike Malone a aligné ses deux bestiaux des Balkans, Nikola Jokic et Jusuf Nurkic, ensemble sur le parquet dès le coup d'envoi du premier match de pré-saison des Denver Nuggets (contre les Toronto Raptors). Une configuration intrigante au sein de la NBA actuelle, même si le Serbe est capable de mettre dedans derrière l'arc. L'expérience ne serait visiblement pas voué à un one shot et les deux intérieurs prometteurs sont susceptibles d'occuper tous les deux une place dans le cinq majeur. Ce qui bouche encore un peu plus l'horizon de Kenneth Faried dans le Colorado. Selon ESPN, les dirigeants des Nuggets cherchent - encore et toujours - à se débarrasser du natif de Newark. [superquote pos="d"]Thibodeau peut relancer Faried[/superquote]Les Minnesota Timberwolves seraient intéressés par l'animal et il serait judicieux que la franchise trouve un moyen de réunir Tom Thibodeau, le nouveau coach/président des opérations basket, et Faried. Les deux hommes se sont fréquentés à l'occasion de la Coupe du Monde 2014, quand 'Thibs' était encore assistant au sein de Team USA. L'intérieur des Nuggets avait lui terminé dans le cinq majeur de la compétition remportée par les Etats-Unis. Il était alors perçu comme un potentiel All-Star en devenir, du moins pour les plus optimistes. La cote du joueur a été revue à la baisse depuis mais il a l'air d'avoir simplement besoin d'un coup de pouce. Thibodeau est l'homme qui peut lui redonner confiance. Car, quand il se donne, il est l'un des joueurs les plus énergiques de la ligue à son poste.

Le partenaire idéal pour Karl-Anthony Towns ?

La raquette des Wolves est blindée de profil différent avec le déjà indéboulonnable Karl-Anthony Towns, Gorgui Dieng, Cole Aldrich et ses Hook shots, Jordan Hill, Nemanja Bjelica et les restes de Nikola Pekovic. Aucun d'entre eux ne s'est imposé comme un titulaire indiscutable auprès de "KAT" et le staff de Minnesota va devoir trancher - même si le rôle devrait pour l'instant revenir à Dieng. [caption id="attachment_339373" align="alignleft" width="318"] La légende est en marche.[/caption] Le Sénégalais a un potentiel intéressant mais c'est justement ce qui pourrait convaincre une franchise de lui offrir un joli pécule une fois qu'il entrera sur le marché - en tant que restricted free agent - l'été prochain. Ajoutez-y la seconde hausse significative du Cap et vos dirigeants se retrouvent dans l'impasse avec une offre à 64 millions sur quatre ans pour Dieng alors que Faried perçoit entre 12 et 13 millions de dollars jusqu'en 2019. A 26 ans, il est encore jeune et le récupérer maintenant serait l'assurance de disposer d'un intérieur susceptible de grandir autour de Towns, Andrew Wiggins, Zach LaVine et Kris Dunn avec un statut de joueur de complément, le tout à un salaire plus qu'abordable vu les prix sur le marché. Il est aussi un meilleur rebondeur que n'importe quel intérieur de l'effectif des Wolves - Towns mis à part - et il avait développé un début d'arsenal dos au panier avant que sa carrière plafonne. En bien des points, Kenneth Faried a les atouts pour s'imposer comme le titulaire idéal au poste d'ailier fort, surtout un côté d'un joueur aussi rare que le dernier ROY, un grand capable de défendre aussi bien les pivots lourds près du cercle que les intérieurs fuyants mais aussi d'évoluer au poste haut, au poste bas et derrière la ligne à trois-points en attaque. Avec des ondes positives autour de lui et un coach pour le driver, le champion du monde peut briller. A Minnesota de trouver une façon de le faire rejoindre la meute.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest