Kevin Durant et d’autres NBAers prennent la défense de LeBron face à Covington… Erreur !

Kevin Durant, Austin Rivers et Michael Carter-Williams n'auraient pas du entrer dans le jeu de Colby Covington. Il n'attend que ça...

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Kevin Durant et d’autres NBAers prennent la défense de LeBron face à Covington… Erreur !

Kevin Durant, Austin Rivers et Michael Carter-Williams n'ont visiblement pas vraiment apprécié les attaques gratuites de Colby Covington envers LeBron James. Ils l'ont fait savoir via les réseaux sociaux, sous leurs différents pseudos, easymoneysniper pour KD.

Kevin Durant, Austin Rivers et Michael Carter-Williams, Colby Covington

L'attaque des 3 NBAers utilise une méthode assez classique du "c'est qui ce mec ?". Et oui, pour pouvoir attaquer le King, il faut être quelqu'un. C'est vrai que Colby Covington s'est offert une belle petite hype à pas cher en attaquant LeBron James de front ces derniers jours et en apportant son soutien répété à Donald Trump. Mais de là à dire qu'il n'est personne ? Risqué.

On admet que le gars n'est pas très malin. On admet que ses opinions politiques sont très douteuses et que ses méthodes de communication sont odieuses. Aujourd'hui, Covington n'est pas Khabib Nurmagomedov, mais il se positionne tout de même en haut des classements UFC des mi-moyens. Mais au delà de sont statut sportif, il vient de sortir vainqueur d'un combat UFC très médiatisé, remporté le weekend dernier à Las Vegas.

Son adversaire du soir, Tyron Woodley, présenté dans les média comme le combattant noir support du Black Lives Matter, a dû abandonner au 5e round avec des côtes fracturées. Cette victoire de Covington, porte parole revendiqué et fier du mouvement M.A.G.A., a été instrumentalisée et poussée dans les médias de droite comme une victoire de l'Amérique blanche républicaine sur celle des minorités et notamment des défenseurs du mouvement BLM. Une opportunité rêvée pour Trump et son camp.

Colby Covington, un troll XXL commandé par Trump ?

Colby Covington est un habitué du trashtalk et des clashs. En mai dernier, il s'est fritté assez salement avec d'autres membres de son équipe de MMA, American Top Team, dont Dustin Poirier, Jorge Masvidal et Joanna Jędrzejczyk. A la suite de cette histoire, il a d'ailleurs quitté ce groupe.

Rappelons qu'il est aussi un fervent supporter du Parti Républicain et de Donald Trump a qui il a présenté son titre remporté en 2018 à la Maison Blanche. Comme son président, c'est un habitué des petites phrases sales et des insultes gratuites. Il avait notamment qualifié le Brésil de "dépotoir" et les Brésiliens d'"animaux sales"...

Colby Covington répond à LeBron et s'attaque à sa mère... ça va mal finir cette histoire

Donald Trump est en campagne. Tout le monde le sait. Ces derniers temps il s'était publiquement accroché à de nombreuses reprises avec des représentant ou acteur de la sphère NBA et notamment LeBron James. Dès qu'il en a l'occasion, la star des Lakers appelle à voter contre l'actuel président et on sait que sa voix compte.

Trump aurait-il pu glisser à son ami Covington (qu'il a appelé après sa victoire samedi soir) de placer un petit tacle à LeBron, histoire de le faire sortir de ses gonds (ce qu'il a réussi à faire) et ainsi orchestrer un duel médiatique qui n'aurait jamais du avoir lieu ? C'est tout a fait envisageable.

Colby Covington se décrit comme le "super méchant" de l'UFC, mais c'est aussi et surtout un troll qu'il faut absolument éviter de nourrir. LeBon James lui a répondu hier. Les autres joueurs NBA sont ensuite entrés dans son jeu. C'était certainement l'erreur à ne pas faire...

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest