Kevin Garnett : « On m’a toujours appris qu’il fallait jouer 82 matches »

Même si ce n'est pas son truc, Kevin Garnett a admis que le fait d'avoir été mis au repos face à Phoenix vendredi lui a fait du bien.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Garnett : « On m’a toujours appris qu’il fallait jouer 82 matches »
Vendredi dernier, les Celtics se sont imposés facilement face à Phoenix en passant 25 points aux Suns, le tout sans Kevin GarnettDoc Rivers avait décidé de le laisser au repos et KG n'a pas caché sa satisfaction de pouvoir à la fois se reposer et en même temps voir ses coéquipiers dérouler.
« J'ai dit au coach quand je l'ai vu après le match 'Je me repose contre Portland aussi, si nous jouons comme ça'. Vous savez, on va battre largement tout le monde si nous jouons comme ça, hé, je ne vais pas jouer à Portland. Vous pouvez noter ça. »
Finalement, Garnett a bien joué et malgré la défaite, le repos l'avait revigoré. Il a signé 20 points et 9 rebonds en 32 minute et demi de temps de jeu. En 18 saisons NBA, KG a participé à 1 310 matches et, même si ce n'est pas tellement son truc, comme il l'a confié, à son âge il ne crache pas sur un peu de repos.
« Le repos, c'est toujours bon. Ce n'est pas ce que je préfère. Ce n'est pas ce que je réclame en premier. Vous savez, je suis plutôt un gars old school. J'aime toujours jouer, peu importe ce que j'ai et on m'a toujours appris qu'il fallait jouer 82 matches », a-t-il expliqué.   « Dans cette situation, j'en avais certainement besoin. Je peux le dire par rapport à mes lancers-francs. Je suis quelqu'un qui utilise les jambes aux lancers. C'est comme ça que je jauge beaucoup de choses. Le fait que je rate des lancers ce n'est pas inhabituel, mais quand j'en rate tôt dans le match, vous savez, ça veut dire pas mal de petits trucs. Doc a vu ça, et dans ce cas là, je ne me suis pas opposé à sa décision. »
Avec les playoffs qui approchent à grand pas et les Celtics qui devraient assurer leur participation, Garnett est conscient que Doc Rivers pourrait être de plus en plus tenté par le fait de lui donner du repos sur certains matches.
« Et bien, avant la saison nous avions parlé de mes minutes. Mais connaissant Doc, j'imagine que ça a changé », a-t-il dit en rigolant.   « J'essaie toujours de faire tout ce dont Doc a besoin pour l'équipe. Vous savez, il y a des questions autour de la longévité et des trop nombreuses minutes, mais quand vous êtes sur le terrain en pleine action, vous ne pensez pas trop à ce genre de choses et à ce que vous faites subir à votre corps en général. »
Avec un Kevin Garnett en forme aux débuts des playoffs, les Celtics, qui se qualifieront en phase finale probablement autour de la septième place, feront figure de véritable épouvantail au premier tour.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest