Kevin Garnett : « Jeff Green me rappelle James Worthy »

La présaison de Jeff Green a impressionné le staff des C's ainsi que ses coéquipiers.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jeff Green revient de loin. Ecarté des parquets pendant neuf mois après avoir subi une intervention cardiaque, l'ailier des Celtics est de retour au plus au niveau comme en attestent ses 13,9 points à 49,4% aux tirs de moyenne en présaison. Mais au-delà des statistiques, ce qui rassure, c'est la nouvelle dimension qu'a prise l'ancien espoir du Thunder, échangé contre Kendrick Perkins en février 2011. Danny Ainge indique quant à lui n'avoir jamais douté de voir son joueur revenir en forme malgré une opération qui a failli stopper prématurément sa carrière.
« Quand il est arrivé d’Oklahoma City, il avait 24 ans et c’était un titulaire qui jouait 35 minutes par match. C’est une expérience valorisante qui est difficile à obtenir dans cette ligue », a indiqué le GM des C's au Boston Herald.
Ainge reconnaît néanmoins que Green a franchi un cap et qu'il attend désormais encore plus de sa part.
« Nous avons pensé que Jeff allait continuer à progresser et qu’il était sur la bonne voie pour être de plus en plus fort. Je ne pensais pas que son opération puisse empêcher cela ou qu'elle pourrait le limiter. Il avait simplement besoin de temps hors du terrain pour pouvoir revenir en forme. Jeff est un joueur qui continue à progresser. Je pense qu’il n’a pas encore montré toute l’étendue de son potentiel. »
Jusqu'à présent, les Celtics se reposaient sur les qualités de son Big Three. Le départ de Ray Allen et la volonté de soulager les cadres vieillissants (Kevin Garnett, Paul Pierce) devrait rapidement permettre à Jeff Green de s'imposer comme un élément essentiel du renouveau de Boston.
« Je pense que ça dépend de son rôle au sein de l’équipe. Quand Jeff jouait avec Russell Westbrook et Kevin Durant, c’était eux qui jouaient les rôles principaux. Quand il est venu à Boston, il a dû s’intégrer dans une équipe qui avait quatre All-Stars. Evidemment, il a la possibilité de s’affirmer davantage. Je pense qu’il y parviendra comme il a déjà su réussir à être plus à l’aise dans nos systèmes. »
Kevin Garnett est lui convaincu que son coéquipier a vécu le plus dur et qu'il a suffisamment mûri pour pouvoir s'épanouir pleinement avec les C's.
« Je me souviens quand je l’ai vu la première fois ici. Peut-être qu’il essayait juste de comprendre son rôle. Par moments, il était hésitant. Maintenant, il a une approche différente. Il joue son jeu, il comprend quel est son rôle, il est agressif. »
A l'aube de la saison régulière, Green fait donc l'unanimité à Boston de part. KG va même jusqu'à le comparer à l'ancienne gloire des Lakers, James Worthy,
« Nous allons avoir besoin de lui. Je lui ai dit qu’il a un jeu old school, comme James Worthy, et de le voir revenir, être aussi frais, faire ce qu’il aime faire, ça fait du bien donc je suis content pour lui. »
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest