Minnesota Timberwolves : Kevin Love jaloux du contrat de Nikola Pekovic ?

Les Minnesota Timberwolves ont dû raquer pour conserver Nikola Pekovic. Le Monténégrin chope un contrat de cinq ans, ce que voulait Kevin Love.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Minnesota Timberwolves : Kevin Love jaloux du contrat de Nikola Pekovic ?
Après deux premières saisons prometteuses, Kevin Love a explosé lors de la saison 2011-2012. L'ailier fort s'impose alors comme le leader des Minnesota Timberwolves. La franchise enchaîne les défaites et lui cumule les double-double et autres performances individuelles. Les Wolves ont alors l'opportunité de prolonger l'ancien pensionnaire d'UCLA. le GM de l'époque, David Kahn, s'exécute et se négocie avec Love. Le joueur réclame le maximum, à savoir 80 millions sur 5 saisons (ce que s'apprête à percevoir John Wall et probablement bientôt DeMarcus Cousins à titre d'exemple), une somme qui ferait de lui le franchise player incontestable de l'équipe. Kahn refuse de céder, le contrat maximum étant plutôt destiné à Ricky Rubio - du moins, c'est ce que les décisions de l'ancien GM laissent penser - il ne propose "que" 61 millions sur quatre ans à Kevin Love. Ce dernier finit par accepter sans pour autant masquer son mécontentement à l'égard de ses dirigeants. Du coup, il négocie même une option sur la dernière année de son contrat (2015-2016). Hier soir, les Wolves ont resigné Nikola Pekovic, partenaire talentueux de Kevin Love dans la raquette, pour 60 millions sur... cinq saisons. Alors, certes, le salaire annuel du Monténégrin est moins élevé que celui du joueur de Team USA. Mais il n'en fallait pas plus pour que certains observateurs y voient un début de querelle à Minnesota. Optimiste comme à son habitude, Flip Saunders, le nouveau GM depuis cet été, a tenu à étouffer les rumeurs :
"On a parlé de plein de choses récemment, moi et Kevin. Ce qui est impressionnant chez lui, c'est que la victoire passe avant tout. Quand nous avons discuté de Pek, il m'a dit tout simplement 'fais ce que tu dois faire'".
Sous-entendu, Kevin Love n'est absolument pas contrarié par le contrat de Nikola Pekovic. Autre habitude prise par le nouveau GM des Wolves, il n'hésite jamais à balancer une pique envers son prédécesseur qui a tout de même drafté Rubio, recruté Love (en échangeant les choix de draft avec Memphis), et récupéré Pekovic au deuxième tour :
"Je sais pas ce qui a été fait par le passé (en référence au contrat de Kevin Love) et je m'en fiche. Désormais, on cherche à aller de l'avant."
En proposant 12 millions de dollars annuels à Nikola Pekovic, les Wolves se sont mis dans une situation financière délicate. En effet, ils devront prochainement resigner Ricky Rubio et la franchise aura donc trois joueurs à plus de 12 millions (dans l'hypothèse où l'Espagnol touche une telle somme) par saison. Handicapant sachant que Saunders a déjà recruté plusieurs role players pour 61 millions cet été (Corey Brewer; Kevin Martin, Chase Budinger resigné, etc). Flip Saunders inquiet ? Non, optimiste, évidemment :
"La signature de Pek n'aura aucun effet négatif sur Ricky et Kevin. Dans cette ligue, il est prouvé que vous pouvez avoir trois superstars. Notre trois joueurs seront probablement chacun dans le top 5 à leur poste dans toute la ligue."
Histoire d'apaiser les tensions, les Wolves pourraient tout simplement proposer une extension de contrat à Kevin Love... Via NBA.COM  
Afficher les commentaires (17)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest