Kevin Love peut encore jouer la CDM avec Team USA

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Même si Kevin Love n'a pas participé au camp d'entraînement de Team USA à Las Vegas, l'intérieur All-Star a encore une chance de participer à la CDM.

kevin-love-team-usaKevin Love était l’un des cadres du groupe mis en place par Team USA pour la Coupe du Monde en Espagne. Médaillé d’Or aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 et champion du monde en Turquie avec un rôle « mineur » il y a quatre ans, l’intérieur fuyant était cette fois-ci censé occuper une place centrale au sein de l’effectif, au même titre que Kevin Durant ou Stephen Curry. Love a l’expérience du jeu FIBA et son profil d’ailier fort capable de marquer de loin est fortement apprécié des responsables de la sélection américaine.

Jerry Colangelo, le président de Team USA Basketball, et Mike Krzyzewski, le coach, espéraient donc pouvoir compter sur le joueur de 25 ans cet été. Mais la situation contractuelle du joueur – en passe d’être transféré vers les Cleveland Cavaliers – l’a contraint à déclarer forfait pour le camp d’entraînement qui a débuté il y a un peu moins d’une semaine à Las Vegas. Les Wolves lui ont demandé de ne pas y participer afin d’éviter toute blessure susceptible de faire diminuer sa valeur marchande. La préparation arrive déjà à son terme pour Team USA et les douze missionnaires envoyés en Espagne pour conquérir l’Or mondial seront bientôt connus. Malgré son absence à Vegas, Kevin Love a encore une chance de disputer la compétition.

« Techniquement, c’est possible », prévient Jerry Colangelo à CSNNW. « Mais il y a plusieurs éléments à prendre en compte. Serait-ce vraiment juste (d’intégrer Kevin Love) vis-à-vis des joueurs qui ont pris le temps de venir s’entraîner ? On verra comment ça se passe. C’est une option. Mais je sais que c’est possible de le faire jouer. »

Team USA disputera son premier match le 30 août prochain. Jerry Colangelo a lui la possibilité de communiquer sa liste définitive à la FIBA 24 heures seulement avant le début de la rencontre. Andrew Wiggins ne peut pas être transféré avant le 23 août prochain (il a signé son contrat le 23 juillet). Une fois cette date passée, le prodige canadien est susceptible d’être envoyé à Minnesota en l’échange – entre autre – de Kevin Love. Si jamais le transfert s’effectue rapidement, les Etats-Unis pourront ajouter la star à leur effectif.

Comme l’a précisé Colangelo, ce ne serait sans doute pas juste vis-à-vis des autres joueurs qui se sont entraînés à Las Vegas. Mais Mason Plumlee est en passe de se faire sa place au sein du groupe. Sans manquer de respect au jeune joueur des Nets qui est un intérieur énergique et prometteur, ce dernier n’a pas le talent de Kevin Love. Mais avec les absences de Westbrook et Griffin, les départs de James, Paul, Anthony ou encore Bryant, les progrès effectués par les autres nations et la perspective d’affronter des Espagnols revanchards et déterminés à remporter le titre à domicile, Team USA a intérêt à mettre toutes les chances de son côté. Si jamais Kevin Love est transféré autour du 23-26 août, on ne serait pas étonné de le retrouver sur les parquets en Espagne.