110 IND
106 TOR
123 BOS
103 CLE
114 BKN
110 ORL
99 MIA
111 LAC
110 NYK
114 HOU
122 PHI
120 SAS
101 CHI
121 ATL
107 MEM
118 CHA
107 MEM
118 CHA
94 NOP
98 DET
114 UTA
108 DEN

Que devient Kevin Ware, victime de la « pire blessure de l’histoire » ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Il y a 6 ans, Kevin Ware se brisait la jambe lors du Tournoi NCAA. Sa souffrance avait fait le tour du monde. On a pris quelques nouvelles.

Kevin Ware fête aujourd'hui ses 25 ans. Si son nom ne vous dit rien, vous n'avez en revanche sans doute pas pu échapper à ce qui l'a rendu célèbre il y a bientôt 6 ans. Alors qu'il disputait le Tournoi NCAA avec Louisville, le jeune arrière a subi ce qui reste à ce jour l'une des plus horribles blessures de l'histoire du basket. Le 31 mars 2013, lors de la première période du choc de l'Elite 8 face à Duke, Ware retombe mal en tentant de contrer un tir. Sa jambe est en morceaux, la fracture est ouverte et particulièrement horrifiante. Les joueurs des deux équipes sont en larmes. Le jeune homme est évacué après de longues minutes et passera deux heures en salle d'opération. Dans la foulée, de nombreux athlètes de renom, Kobe Bryant notamment, lui apportent son soutien sur les réseaux sociaux.

Quelques jours plus tard, les Cardinals remporteront le titre et lui dédieront, même si celui-ci leur sera retiré quelques années plus tard à cause du scandale de 2017 impliquant, notamment, Rick Pitino.

Ware a rejoué et joue encore. Mais la reconstruction n'a pas été simple. Il a quitté Louisville pour tourner la page et a fini son cursus universitaire à Georgia State, près des siens. S'en sont suivis des expériences à l'étranger, avec des piges en Finlande et en République tchèque. Alors qu'il fête donc son quart de siècle ce jeudi, c'est ai Canada que Kevin Ware exerce son métier.

En août dernier, il s'est ainsi engagé avec le London Lightining en NBCL. Il y a disputé 9 des 13 matches de son équipe depuis le début de la saison et tourne à un peu moins de 10 points par match. Difficile de croire à une carrière, même loin de chez lui, à l'époque du drame qu'il a vécu.