Khris Middleton, pas un All-Star par défaut

Khris Middleton, pas un All-Star par défaut

Auteur de 51 points hier soir, la performance la plus prolifique de sa carrière, Khris Middleton mérite d’être nommé All-Star par les coaches de la Conférence Est.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Petit instant psychologie à Milwaukee hier soir. Interrogé par les journalistes avant le début de la rencontre, Scott Brooks, le coach de Washington, avait un message pour… Khris Middleton.

« Faites-lui savoir que j’ai voté pour lui [les coaches élisent les remplaçants pour le All-Star Game]. Comme ça il ne se venge pas sur moi ou sur les Wizards. »

En l’absence de Giannis Antetokounmpo, touché à l’épaule, Middleton est le joueur le plus dangereux de l’effectif des Bucks. En tout cas, la stratégie de Brooks n’a pas payé. Le principal adversaire des Wizards cette nuit n’a pas cherché à se venger. Il a plutôt fait hommage à la déclaration et à la confiance accordée par l’entraîneur de Washington en claquant 51 points. La meilleure performance de sa carrière, qu’il a dédiée à Kobe Bryant, l’une de ses idoles. 16 sur 26 aux tirs, 7 sur 10 derrière l’arc, 12 sur 12 aux lancers, 10 rebonds et 6 passes. Fantastique. Digne d’un All-Star, effectivement.

« C’est un All-Star », assure d’ailleurs son coéquipier Donte DiVicenzo. « Il l’était l’an dernier et il le sera encore cette saison. Quand on est en difficultés, on se tourne vers lui. On a confiance en lui. C’est un joueur incroyable. »

Sauf surprise, Khris Middleton sera présent à l’événement. La NBA révélera jeudi soir la liste des remplaçants, choisis par les coaches, pour le match de gala. Il ne devrait même pas y avoir de débats à l’Est. Pour certains fans, Middleton n’a que le bilan de son équipe qui parle vraiment en sa faveur. Milwaukee mène la danse avec 41 victoires en 47 matches. Aucune formation ne fait mieux dans le championnat pour l’instant. Déjà, c’est un argument recevable. Chaque année, les franchises qui caracolent en tête envoient plusieurs représentants, comme le rappelle Marc Lasry, copropriétaire des Bucks.

« Khris mérite absolument d’être un All-Star. Ça devient fatiguant. Tout le monde parle constamment du fait qu’il faut jouer en équipe. Nous avons la meilleure équipe. Nous faisons les choses de la bonne manière. Les Warriors ont eu quatre All-Stars. Les Hawks ont eu quatre All-Stars quand ils étaient premiers à l’Ouest. »

Khris Middleton fait la saison de sa vie

Il va encore plus loin en militant aussi pour Eric Bledsoe et Brook Lopez. Pour notre part, on se limitera pour l’instant à Khris Middleton. Alors, oui, il profite des performances collectives de son équipe. Mais d’une, il a un impact sur ces résultats. De deux, il n’a pas les opportunités de briller dont disposent certaines premières options qui jouent pour des clubs plus faibles. Comme Bradley Beal à Washington ou Trae Young à Atlanta. Le match d’hier tend à montrer qu’il pourrait aussi faire des ravages – et du chiffre – s’il avait le rôle d’un Zach LaVine à Chicago par exemple.

De toute façon, ce statut de lieutenant de luxe lui convient sans doute mieux. Moins d’attention de la défense et plus de libertés. Surtout que ses statistiques ne sont pas beaucoup plus faibles que celles d’autres candidats. Au contraire. 20 points, 50% aux tirs, 43% à trois-points, 90% aux lancers, 5 rebonds et 4 passes. C’est la meilleure saison de sa carrière. Ne pas l’envoyer au All-Star Game serait une terrible erreur… que les coaches ne feront pas.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest