Klay Thompson : « la parité est de retour en NBA »

Les Golden State Warriors ne démarreront pas la saison comme les favoris. Un changement radical pour les Dubs et Klay Thompson

N.SPar N.S | Publié

Depuis 2015, c'est la même rengaine ou presque avec les Golden State Warriors. Comment faire pour battre cette équipe sur une série en sept matches ? Seuls les Cavs en 2016 et les Raptors cette saison l'ont fait. Autrement, ça donne trois titres en cinq ans. Mais la donne sera bien différente à partir du mois d'octobre. Beaucoup ont quitté le navire comme Kevin Durant, DeMarcus Cousins, Andre Iguodala, Andrew Bogut, Shaun Livingston ou encore Quinn Cook. L'effectif s'est considérablement rajeuni avec en point d'orgue du recrutement, l'arrivée de D'Angelo Russell. Un sacré ménage, d'autant plus que Klay Thompson sera absent pour une bonne partie de l'exercice. L'arrière prolongé à prix d'or il y a quelques semaines s'est d'ailleurs exprimé sur ce changement de statut des Warriors.

"Ma saison va évidemment démarrer d'une façon différente. Je serai en mode offseason pour un petit moment jusqu'à ce que je puisse courir à nouveau. Avec Kevin et DeMarcus partis tout comme Shaun et André, la parité est de retour dans la ligue. Tout le monde essayait d'attraper les Warriors lors des cinq dernières années, mais maintenant les équipes ont réduit l'écart, si ce n'est pris de l'avance", lance Klay Thompson. "Avoir D'Angelo est une aubaine en mon absence. Il a été All-Star en tournant à 20 points et en créant pour les autres."

Entre les Clippers, les Lakers, les Rockets ou encore les Sixers et les Bucks pour ne citer qu'eux, bien malin celui qui pourra désigner dès aujourd'hui le futur champion.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest