Le Président des Knicks va aussi se faire virer

Ça va bouger aux Knicks dans les prochains mois. En interne, on s'attend à ce que Steve Mills, le président, rende son tablier

N.SPar N.S | Publié
Le Président des Knicks va aussi se faire virer

Encore une fois, les Knicks vont batailler jusqu'au bout pour... obtenir l'un des trois plus mauvais bilans de la ligue, synonyme de chances accrues pour choper le first pick. Pour le reste, les 3/4 restants de cet exercice serviront à voir qui la direction va garder pour l'an prochain, si survivant il y a. David Fizdale a déjà été remercié, de manière logique, mais il ne devrait pas être le seul. Il y a quelques jours, plusieurs médias annonçaient que la présidence des Knicks allait changer cet été. Le SNY par l'intermédiaire de Ian Begley confirme qu'en interne, on se prépare à un renvoi de Steve Mills. Sauf improbable retour des Knicks à l'Est, celui qui est président depuis 2017 (il était GM entre 2013 et 2017) ne sera donc plus en poste l'été prochain, lui qui a plus ou moins fait foirer l'arrivée de David Griffin au moment où il a pris ses fonctions de président.

On peut également que Scott Perry, l'actuel GM, suivra le mouvement. Il faudra ensuite que James Dolan, qui n'a lui pas l'intention de vendre, trouve de nouveaux dirigeants. Il y a bien le rêve Masai Ujiri, qui aurait décliné une prolongation de la part des Raptors. Mais l'information a vite été démentie et Toronto compte bien négocier dans quelques mois avec son président. Sauf si le Nigérian se laisse tenter par le challenge new-yorkais.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest