Kobe : « Je ne suis pas GM, je laisse les dirigeants faire leur job »

Kobe Bryant a promis : il n'interviendra pas lors de la prochaine intersaison des Los Angeles Lakers. La superstar a confiance en ses dirigeants.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kobe : « Je ne suis pas GM, je laisse les dirigeants faire leur job »
De par sa longévité, sa place dans l’histoire de la ligue et son statut aux Los Angeles Lakers, Kobe Bryant a un droit de regard sur ce qui se trame en coulisses au sein de sa franchise. Devenu LA superstar de L.A. au départ de Shaquille O’Neal, le « Black Mamba » n’a jamais manqué de rappeler à ses dirigeants qu’il souhaitait être entouré des meilleurs joueurs possibles. Sans leur icône, blessé au genou, les Angelenos sont loin, très loin, des huit premières places de la Conférence Ouest, synonyme de qualification en playoffs. Mais les dirigeants ne sont pas inquiets pour autant. Seuls cinq joueurs seront sous contrat. La franchise pourra donc rebâtir un effectif de qualité. Avec son aura, Kobe Bryant pourrait attirer une ou deux stars mais…
« Honnêtement, je ne veux pas faire ça. Je ne suis pas manager. Je les laisse faire leur job. Les dirigeants ont fait du super boulot depuis quelques années donc je ne vais pas m’immiscer dans leur travail. Je veux juste être courant lorsqu’il se passe quelque chose, histoire que je ne l’apprenne pas autrement. »
Le soleil, la plage, un marché attractif et une franchise historique sacrée à 16 reprises… Les Los Angeles Lakers ont pas mal d’atouts susceptibles de jouer en leur faveur au moment de recruter une star. Cependant, la dernière fois qu’un All-Star, un certain Dwight Howard – on ne compte pas volontairement Chris Kaman, no offense – a rejoint la Californie, la franchise a connu quelques soucis de cohésion. Les relations entre Kobe et « D12 » n’ont pas toujours été au beau fixe et le pivot a préféré partir pour Houston la saison suivante.
« Je suis quelqu’un de difficile à vivre », reconnaît Kobe Bryant. « Je suis une plaie pour ceux qui n’ont pas le même niveau de compétitivité et d’engagement que moi. Je vais vous pousser sur le parquet chaque jour. En revanche, pour ceux qui sont comme moi, tout devient facile, très facile. On peut ensuite entraîner tout le groupe à travers notre engagement. Mais si vous n’avez pas cette passion et cette détermination, je serais quelqu’un de vraiment très, très difficile à vivre. »
Et hop, un petit tacle pour Dwight Howard au passage. En tout cas, ceux qui souhaiteraient rejoindre les Los Angeles Lakers sont prévenus. S’ils ne l’étaient pas déjà avant…
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest