Le mémorial de Kobe et Gigi Bryant, un grand moment d’émotions

Le mémorial de Kobe et Gigi Bryant, un grand moment d’émotions

Le mémorial de Kobe Bryant et Gianna Maria Bryant a été un événement profond, triste mais joyeux et parfois même drôle à la fois.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

33 643 roses. Une pour chaque point marqué par Kobe Bryant en NBA. Le décor épique d’un Staples Center plein à craquer. 20 000 personnes venues faire leurs adieux et rendre hommage encore une fois à une légende et à sa fille Gianna Maria, tous les deux décédés d’un accident d’hélicoptère fin janvier. Du beau monde dans le public. Stephen Curry, James Harden, Kyrie Irving. Anthony Davis, Kyle Kuzma, Draymond Green. Une estrade de 24 pieds sur 24 et, au centre, Vanessa Bryant. Après avoir inspiré profondément, l’épouse de Kobe a pris la parole. Un speech profond mais aussi, évidemment, déchirant.

« Dieu savait qu’ils ne pouvaient pas être l’un sans l’autre sur cette Terre alors il les a emmenés ensemble. »

Shaquille O’Neal a aussi pris place sur le podium, pour raconter quelques anecdotes sur sa relation avec Bryant, son « petit frère » avec qui il s’est chamaillé mais qu’il a tant aimé.

« Je m’assurerai d’enseigner tous tes moves à Natalia, Bianka et ton bébé Capri. Et je te promets que je ne leur apprendrai pas ma technique aux lancers-francs. »

Le mémorial n’était pas seulement en l’honneur de Kobe Bryant mais aussi de sa fille Gigi, une requête importante de la famille. Diana Taurasi a donc détaillé certaines de ces rencontres avec l’adolescente de 13 ans, piquée par le basket, passionnée de balle orange comme son père dont elle s’apprêtait à suivre les traces.

« Elle savait faire des fadeaways en se retournant, un move que LeBron maîtrise à peine aujourd’hui. »

Puis en fondant en larmes, Taurasi a décrit le regard plein de détermination de Gianna Maria, que beaucoup considéraient comme une future star de la WNBA.

Même Michael Jordan a pris la parole, ce qui est assez rare depuis qu’il a rangé ses sneakers pour de bon. Pas toujours à l’aise dans l’exercice, le sextuple champion NBA a livré un discours poignant. Sincère. Et même drôle.

« J’avais dit à ma femme que je ne voulais pas venir parce que je ne voulais pas me coltiner un nouveau ‘crying meme’ pendant quatre ans. Mais c’est l’effet que me fait Kobe. »

C’était un grand moment de basket et pourtant il n’y avait pas de matches, pas de ballon, pas de paniers. C’était un mémorial en l’honneur de deux personnes décédées et pourtant c’était un grand moment de vie.

La cérémonie complète pour Kobe Bryant et Gianna Maria Bryant

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest