Kobe Bryant « happy as hell » de jouer le rôle de playmaker

Kobe Bryant a enchaîné un deuxième match avec 14 passes décisives dans la victoire face au Thunder. Un rôle de playmaker qu'il est heureux d'avoir selon Mike D'Antoni.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kobe Bryant « happy as hell » de jouer le rôle de playmaker
[caption id="attachment_109239" align="alignleft" width="300"] Kobe playmaker des Lakers, à quoi sert Steve Nash désormais ?[/caption] Avant la rencontre face à Memphis et après une réunion houleuse entre les joueurs, Dwight Howard parlait d'un nouveau départ pour les Lakers. Si ce nouveau départ avait été reporté après s'être incliné face à Memphis, Kobe Bryant et ses coéquipiers semblent s'être remis en question et ont battu tour à tour Utah à l'extérieur et le Thunder d'Oklahoma City, la nuit dernière, dans ce qui pourrait bien ressembler à un match référence.
« Ça fait du bien d'enfin battre une équipe avec un putain de niveau », confiait Kobe à la fin du match.
Un Kobe Bryant qui a su se remettre en question lors des deux derniers matches en embrassant un véritable rôle de playmaker signant 14 passes décisives. Au delà du nombre d'assists, c'est surtout un Kobe qui shoote moins et qui implique ses coéquipiers la clé de la réussite des Lakers sur ces deux victoires.Selon ESPN, relayé par USA Today, c'était seulement la quatrième fois de sa carrière que Kobe Bryant terminait un match avec plus de passes décisives que de tirs tentés tout en ayant joué plus de 30 minutes.
« J'essaie d'évoluer et de déterminer ce dont nous avons besoin en tant qu'équipe. Au lieu d'être un finisseur, je facilite le jeu et j'attire l'attention de la défense pour créer du jeu. Ça faisait partie de mon plan et ça à l'air de marcher. » explique-t-il.
Mike D'Antoni, de son côté, s'est montré ravis que son collectif semble enfin se mettre en place et espère que ce nouvel état d'esprit affiché par sa superstar ne sera pas que passager.
« Je crois qu'il aime jouer de cette façon. Je pense qu'il est très heureux », a confié le coach.
Après deux victoires probantes face à deux adversaires de haut niveau, les Lakers semblent avoir un calendrier favorable pour enchaîner et prouver qu'ils ont réellement réglé leurs problèmes. Ils affronteront les Hornets de la Nouvelle Orléans au Staples Center avant de se déplacer à Phoenix et Minnesota et de recevoir Detroit.
Afficher les commentaires (38)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest