Comment Kobe Bryant a aidé Richard Sherman à revenir de blessure

BasketSessionPar BasketSession Publié

Entre compétiteurs acharnés, on se comprend. Quand Richard Sherman s’est blessé au tendon d’Achille il savait qui appelé à la rescousse : Kobe Bryant.

Plus que la blessure du genou, qui a longtemps été synonyme de fin de carrière pour les athlètes professionnels, la rupture du tendon d’Achille est aujourd’hui la blessure qui donne le plus froid dans le dos. Quand le cornerback NFL Richard Sherman s’est écroulé en novembre dernier, il a reçu un coup de fil d’une source étonnante : Kobe Bryant.

« La première chose que je lui ai demandée quand je l’ai appelé c’est ‘‘Est-ce que ça va ? Je veux être sûr que tu ne vas pas faire le bébé’’ », raconte Kobe qui s'y connait en rupture du tendon d'Achille et qui n’a jamais été du genre à faire dans la dentelle.

Mais c’était visiblement exactement le genre de motivation et d’attitude dont avait besoin Richard Sherman pour aborder sa rééducation de la bonne façon.

« Kobe et moi, nous nous connaissions déjà avant, on textait tout le temps », raconte-t-il à Yahoo!.

« Il m’a donné des conseils sur les choses qu’il fallait que j’aborde tôt dans ma rééducation pour m’assurer que je pouvais accélérer le processus de guérison et que je sois plus proactif que réactif. Ça a été d’une très grande aide. »

Kobe Bryant : "La chose la plus importante, c’est ne pas se concentrer sur la ligne d’arrivée"

Au-delà du physique, c’est dans l’approche mentale que Kobe Bryant a pu donner un gros coup de pouce au joueur des San Francisco 49ers.

« La chose la plus importante, c’est ne pas se concentrer sur la ligne d’arrivée. Elle est tellement loin que c’est comme se retrouver au pied de l’Everest et d’en regarder le sommet. C’est énorme. C’est exactement comme ça que sont les blessures au tendon d’Achille, mec, c’est dur.

Tu ne peux pas penser à l’arrivée. Il faut que tu arrives à te concentrer sur ce qui t’attend au jour le jour. Tu mets un pied devant l’autre et, avant que tu n’aies pu t’en rendre compte, le temps est passé et tu te retrouves en haut de la montagne.

C’est comme ça que j’ai géré ma blessure, chaque nouveau jour était juste une nouvelle marche à grimper, une nouvelle avancée dans la bonne direction. »

Des conseils et une approche qui ont visiblement parlé à Richard Sherman. Il les a d’ailleurs totalement intégrés à sa méthode de travail.

« Tu peux regarder ça de deux façons différentes. Soit en te disant ‘‘Pourquoi c’est tombé sur moi ? Oh mon dieu, pourquoi est-ce que je dois en passer par là ?’’. Ou bien en te disant ‘‘J’avais besoin d’un nouveau challenge et d’une nouvelle montagne à gravir et j’ai hâte de m’y attaquer’’. Mais tu dois prendre les choses les unes après les autres. »

Sherman s’apprête à retrouver le terrain dimanche prochain pour affronter les Minnesota Vikings et Kobe Bryant pense que sa mentalité (la mamba mentalité ?) de guerrier est son principal atout pour réussir son comeback.

« Ce qui le sépare des autres joueurs, c’est sa mentalité. C’est quelqu’un qui a été sous-estimé. Les gens pensaient qu’il ne serait pas capable de maximiser son potentiel et il utilise ça comme carburant pour se propulser vers l’avant. »

C’est tout ce qu’on lui souhaite.