Kobe Vs Dwight ? Non, la star c’est James Harden !

James Harden a été l'homme fort de la victoire des Houston Rockets sur les Los Angeles Lakers en compilant 32 points et 6 passes décisives.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Kobe Vs Dwight ? Non, la star c’est James Harden !
Les différents événements autour du match Los Angeles Lakers - Houston Rockets ont totalement éclipsé les débats autour du jeu, pourtant, un joueur s'est démarqué : James Harden. Bien sûr, la blessure de Julius Randle est malheureuse et elle mérite de faire l'actualité. Bien sûr, l'accrochage entre Kobe Bryant et Dwight Howard fait le buzz car le trash talking c'est toujours sympa, mais si on parle de basket, James Harden est la véritable star de la rencontre. Le barbu des Houston Rockets était tout simplement inarrêtable cette nuit pour la pauvre défense des Los Angeles Lakers. C'est simple, le #13 des Rockets a fait la totale : jump shot sur la tête du Black Mamba, au poste sur Ronnie Price, des dunks, des paniers faciles, des lancers-francs. Même si son adresse était loin d'être exceptionnelle (7/17), l'arrière a compensé par une agressivité de tous les instants (16 lancers) pour permettre à son équipe de décrocher une victoire facile. Auteur de 32 points et de 6 passes décisives, James Harden s'est comporté comme un franchise player la nuit dernière notamment en l'absence de Dwight Howard limité à cause de ses nombreuses fautes. Une performance qui n'est pas passée inaperçue notamment pour son coach Kevin McHale :
"On a redressé le navire en cours de match sans Dwight. James a réalisé plusieurs grandes actions et il a pris en main le navire. Je pense qu'on a été solide en défense tout au long du match", a expliqué Kevin McHale au Houston Chronicle.
Car oui, James Harden s'est montré aussi costaud défensivement. On ne va pas insister sur ce point très longtemps pour deux raisons : l'opposition était plutôt faible ; il doit prouver sur le long terme qu'il peut être concentré défensivement, car il a déjà montré sur certains matches qu'il était un défenseur correct. Néanmoins, on a tenu à le souligner car on critique souvent - avec des arguments - les oublis défensifs assez honteux de l'ancien d'OKC, mais encore une fois, il a été irréprochable hier soir.

James Harden, l'année de la maturité ?

Cette première soirée de reprise de la NBA a été l'occasion de réaliser nos pronostics, mais aussi de lire les vôtres, on remercie d'ailleurs tous les abonnés du compte Reverse qui ont joué le jeu avec nous hier soir sur Twitter. Et parmi vos réponses, on retrouvait souvent James Harden dans les candidats potentiels pour le titre de meilleur scoreur de la saison. Même si au sein de la rédaction, on a opté pour d'autres joueurs, l'arrière des Rockets est l'un des grands favoris pour ce trophée. L'an passé, il a été très vivement critiqué - encore une fois avec des arguments - pour ses mauvaises prestations lors des playoffs et il avait ses responsabilités dans l'élimination de la franchise texane contre les Portland Trailblazers. À l'époque, on lui reprochait son individualisme et son jeu un peu trop stéréotypé. Forcément, James Harden a appris de cette expérience et il veut l'utiliser à son avantage. Outre cette grande déception, on pense que son rôle de leader au sein de Team USA va énormément lui apporter pour la saison à venir. Dès le forfait de Kevin Durant, Coach K l'a propulsé "franchise player" de la sélection américaine, un rôle très important au sein d'une grande équipe qui pourrait s'avérer décisif dans la progression d'Harden. Avec la médaille d'or à la Coupe du Monde, le "Beard One" a réussi à gagner un titre en étant le patron, une étape importante pour son évolution mentale. Alors bien sûr, hier soir ce n'était que le premier match et il faut attendre de voir s'il va tenir sur le long terme, mais rien que dans son discours après la rencontre, on sent qu'il est bien plus concerné par son rôle de leader que par lui-même :
"Pour moi, on doit juste s'ajuster pour choisir la meilleure situation. Les grands sont chauds ? On doit les servir. Trevor va mettre ses shots, Pat va être agressif, T.J. va faire son boulot alors bien sûr que je vais donner le ballon. Je vais les faire jouer, c'est la beauté de cette équipe", a expliqué James Harden.
James Harden est souvent moqué pour ses déclarations notamment celles où il se proclame le meilleur joueur du monde, mais c'est aussi sa force. Il a une grande confiance en lui et c'est l'une des clés pour réussir au plus niveau. Cette saison, il semble avoir franchi un palier dans son état d'esprit et c'était peut être son seul point faible sur les dernières saisons. Plus mature, plus apte à être un leader, James Harden pourrait surprendre son monde en présentant un nouveau visage cette année, de quoi prouver qu'il est bien le meilleur arrière de la ligue ? En tout cas, on est prêt à prendre la pari : il va se comporter comme le véritable leader des Rockets !

Les highlights de James Harden

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=M4FgJKCxbV8[/youtube]
Afficher les commentaires (41)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest