Kristaps Porzingis : « Je veux faire carrière à New York »

Auteur de son meilleur match en carrière face à Charlotte, Kristaps Porzings n'en finit plus de faire grimper sa cote auprès du public new-yorkais, conquis par les débuts convaincants du rookie letton.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kristaps Porzingis : « Je veux faire carrière à New York »
Accueilli par les sifflets des fans des Knicks à la Draft, Kristaps Porzingis est en passe de gagner son pari et de faire taire ses détracteurs après un début de carrière au-delà des espérances (12,8 points, 8,6 rebonds en 25 minutes de moyenne). En cumulant 29 points à 10/17 dont 2/2 à trois points et 11 rebonds en 31 minutes, cette nuit face aux Hornets, le rookie letton a encore fait grimper sa cote à Big Apple en guidant les hommes de Derek Fisher vers un sixième succès cette saison qui leur permet d'équilibrer leur bilan et de se rapprocher du Top 8 à l'Est. De quoi donner encore plus de confiance au jeune intérieur, acclamé par le public du Madison Square Garden et qui entend désormais reproduire ce type de performance pour prouver à ceux qui n'ont pas cru en lui qu'il est bel est bien capable de s'imposer dès cette année chez les professionnels.
« J’ai rentré quelques shoots. J’aurais pu mieux jouer, c’est évident. Mais ce n’était qu’un match. Le plus important, c’est qu’avec mon aide et mon bon match, nous avons réussi à l’emporter », a-t-il confié à ESPN. « Tout le monde disait parlait de ‘projet’ et d’attendre ‘quelques années’. Je vais progresser dans les années à venir mais je savais que j’étais capable de jouer dès maintenant. »
Devenu cette nuit le plus jeune Knick de l'histoire à compiler plus de 25 points et 10 rebonds, Kristaps Porzingis a déjà conquis ses nouveaux fans ainsi que le vestiaire new-yorkais où l'on se félicite des débuts tonitruants réalisés par le jeune homme de vingt ans.
« Je savais qu’il était prêt. Je savais à quoi m’attendre », assure Carmelo Anthony. « Et je suis sûr que ce match n’est que le premier d’une longue série.  Ça fait du bien d’entendre son nom scandé par notre public. Je suis fier de lui. »
Le temps d'un temps mort, la nouvelle coqueluche du Garden s'est toutefois fait voler la vedette par un certain Patrick Ewing, désormais assistant aux Hornets et ovationné par ancien public lorsque son visage est apparu sur l'écran géant. Un hommage qui a visiblement inspiré l'ancien joueur de Séville, déterminé à tout mettre en oeuvre pour laisser à son tour son empreinte dans l'histoire de la franchise de Manhattan.
« C’est la carrière que je veux avoir. Une longue carrière couronnée de succès. Je veux jouer ici, à New York pour le reste de ma carrière. Ce serait mon rêve. »  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest