114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

La belle semaine NBA Jr à Bologne avec Boris Diaw

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le camp de Bologne NBA Jr 2019 s'est tenu il y a 10 jours en Italie, avec la présence de Boris Diaw, notamment, pour aider les jeunes à se montrer.

Du 30 avril au 4 mai, 60 adolescents, filles et garçons, ont participé au Camp de sélection NBA Jr de Bologne, en Italie. Venus d'Europe et du Moyen-Orient, les jeunes basketteurs et basketteuses ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour faire partie des 20 (10 filles, 10 garçons) qui représenteront leur région lors du Mondial Jr NBA du 6 au 11 août à Orlando.

Etaient présents les anciens joueurs NBA Boris Diaw et Vladimir Radmanovic, ou l'ancienne joueuse NBA Cynthia Cooper-Dyke pour assister au programme et aux différentes activités techniques et physiques qui ont rythmé la semaine.

La Jr. NBA, le programme mondial de basket-ball pour les jeunes filles et garçons mené par la ligue, enseigne les compétences fondamentales ainsi que les valeurs fondatrices du jeu – le travail d’équipe, le respect, la détermination, le vivre-ensemble – à des niveaux basiques.

Pendant la saison 2018-2019, la NBA et ses équipes ont impliqué plus de 51 millions de jeunes dans 75 pays.

Deux jeunes Français, Romain Marques (Saint-Vallier) et Jaya Michel, ont exprimé leur satisfaction d'avoir pu défendre leurs chances lors de cet événement exceptionnel.

Romain Marques : "Pour être sélectionné pour Orlando, il faut vraiment courir, il faut être très physique, et il faut encore travailler énormément. Représenter la France à Orlando me procurerait vraiment beaucoup d’émotions, pour mon pays, pour mon club et pour mon équipe que j’adore tellement".

Jaya Michel (Paris Basket 18): "C’est hyper bien de faire partie de cette aventure parce qu’il y a tous les niveaux, de différents pays, et ça nous permet de voir quels pays sont plus forts que d’autres, même si la langue a un peu été un obstacle.  Ce que j’ai aimé apprendre ici, c’est savoir comment faire la passe, bouger sans la balle, et les petits exercices que l’on fait au début des entraînements, on ne fait pas ça en France, et ça nous permet de découvrir de nouvelles méthodes"