La défaite est essentielle, même Michael Jordan le dit

Michael Jordan est identifié comme un hater de la défaite par dessus tout. Sa relation avec elle est en fait un peu plus complexe que ça.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La défaite est essentielle, même Michael Jordan le dit

Michael Jordan n'est pas si souvent que ça présent dans les médias. Même si on a quand même mangé du Jojo avec grand plaisir pendant des mois grâce à la série documentaire "The Last Dance", on ne voit que rarement la légende des Chicago sur des plateaux traditionnels. Il fallait au moins une discussion avec Cigar Aficionado pour que le GOAT - oui, on sait LeBron James est très fort, merci - sorte de sa tanière.

On vous avait déjà ressorti un passage intéressant de la conversation entre Michael Jordan et son hôte mardi, lorsque His Airness révélait pour quelle raison il n'avait jamais coaché en NBA. En voici un autre, où MJ détaille de façon plus précise encore que dans certains passages de The Last Dance, son état d'esprit et sa philosophie de sportif et d'homme, tout simplement. On a toujours identifié Michael Jordan comme un homme qui haïssait la défaite par-dessus tout. C'est en fait bien plus complexe que ça.

"Pour moi, pour pouvoir gagner, tu dois d'abord perdre. Pour connaître le succès, tu dois vivre quelque chose où tu n'as pas connu le succès. Afin d'être heureux, il te faut avoir connu une déception. Toutes ces choses qui me sont arrivées ont fait de moi ce que je suis et m'ont permis de comprendre les bénéfices et les privilèges d'être ce que je suis. Ca me permet de ne pas être constamment dans l'émotion et de rester humble.

Mes parents m'ont très bien appris ça aussi. N'étale pas ta réputation, ta réussite et ta personnalité devant tout le monde. Laisse les choses se faire. Sois toi-même, car tu es ainsi, et ne te cache pas non plus, mais ne mets pas tout ça au visage des gens".

Michael Jordan révèle pourquoi il n'a jamais coaché en NBA

Il est vrai que l'on s'attarde plus généralement sur les 6 victoires de Michael Jordan en Finales NBA et sur le fait qu'il n'a jamais perdu de série pour le titre. Mais avant de connaître cette gloire qui lui sert d'argument majeur dans les débats pour le titre de meilleur joueur de tous les temps, Jordan a effectivement connu des déboires sportifs et des désillusions. Comme presque tous les très grands. Isiah Thomas et ses Detroit Pistons se feront toujours un plaisir de le rappeler.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest