Personne aux Lakers ne croit qu’ils pourront signer LeBron en 2014

La free agency 2014 pourrait finalement être beaucoup plus compliquée que prévu pour les Lakers.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Personne aux Lakers ne croit qu’ils pourront signer LeBron en 2014
[caption id="attachment_113330" align="alignleft" width="300"] Les fans des Lakers peuvent arrêter de rêver...[/caption] Les Lakers n'ont pas brillé cet été sur le marché des free agents. En perdant le partie de poker dont l'enjeu était Dwight Howard, le front office de L.A. a pris une belle claque. Surtout que derrière, s'il y a eu quelques recrutements, tout porte à croire que les Californiens ne joueront pas les premières places de la conférence Ouest cette année. Mais peu importe en fait. Les fans le savent, la saison prochaine ne compte pas. L'objectif, c'est 2014 et le gros marché des free agents. Seulement, il semblerait que les Lakers ne soient plus aussi attirants que par le passé. Si le nombre de joueurs de qualité sera très important (Bryant, George, Nowitzki, Cousins, Deng, Bogut, Pierce, Monroe, Gasol, Granger, Favors, Sander, Lowry…) et si certaines grosses stars pourraient choisir de rejoindre la free agency plus tôt que prévu (LeBron, Wade, Melo, Bosh, Stoudemire), les Lakers ne semblent plus être une destination de premier plan pour bon nombre d'entre eux.
"Au sein de l'organisation, il n'y a pas une seule personne qui croit que nous pourrons signer LeBron", déclarait une source proche du management des Lakers à ESPN.
En effet, comme nous l'avons souvent déclaré, nous voyons assez mal LeBron James décider de quitter le Heat, même en cas d'échec, l'été prochain. Mais là où le problème est plus profond pour L.A. c'est qu'il ne se limite pas au seul cas de LeBron James.
"Je ne sais pas si nous réussirons à récupérer une star", avait déclaré récemment Mitch Kupchak.
Avec seulement 12 millions de masse salariale l'été prochain et un seul joueur majeur sous contrat (Steve Nash pour 9,7 M$), les Lakers peuvent reconstruire sur de nouvelles fondations et repartir de zéro. Mais qu'en est-il de Kobe Bryant ? En effet, si Kobe Bryant est le principal point fort de l'équipe et si on imagine assez mal le n°24 avec un autre jersey sur les épaules en 2014/15, ses prétentions salariales et son caractère difficile sont aujourd'hui des freins majeurs pour le recrutement de joueurs de premier plan. Interrogé sur le sujet, un agent qui travaille avec les Lakers avait d'ailleurs avoué que la présence de Kobe Bryant au sein des Lakers était souvent un frein pour bon nombre de ses clients qui refusaient de rejoindre un effectif dans lequel le Black Mamba faisait la pluie et le beau temps. Les exemples récents de Dwight Howard ou encore de Ramon Sessions (qui a préféré rejoindre les Bobcats plutôt que de rester à L.A.) illustrent parfaitement la situation. Bref, si les Lakers auront un compte en banque bien garni l'été prochain pour faire leurs courses, rien ne garantit que ces derniers arriveront à recruter de gros poissons. A moins évidemment qu'ils ne décident d'abandonner le Mamba sur le bord de la route...
Afficher les commentaires (26)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest