LaMarcus Aldridge, un coup de chaud pressenti…

LaMarcus Aldridge, un coup de chaud pressenti…

Auteur de 40 points, l'intérieur des San Antonio Spurs LaMarcus Aldridge (145-115) a fait vivre un enfer aux Memphis Grizzlies la nuit dernière.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

LaMarcus Aldridge a beau avoir 34 ans, son tir reste toujours aussi précis. Si le vétéran n'a plus la mobilité de ses plus belles années, il parvient à rester productif. Désormais parfaitement adapté aux systèmes des San Antonio Spurs, l'ancien joueur des Portland Trail Blazers continue de jouer un rôle majeur. Et malgré le poids des années, le natif de Dallas reste capable de réaliser de gros cartons.

La nuit dernière, la franchise texane a ainsi roulé sur les Memphis Grizzlies (145-115). Une démonstration et un match à sens unique. Une rencontre surtout marquée par un coup de chaud impressionnant. Celui d'Aldridge. Auteur de 40 points, l'ailier-fort des Spurs a rappelé à tout le monde qu'il restait une arme incroyable à mi-distance. Mais qu'il était aussi désormais capable de planter derrière l'arc (3/5). En résumé, un intérieur "moderne", qui a su évoluer avec son temps.

LaMarcus Aldridge, la technique avant tout

Bien aidé par la défense catastrophique des Grizzlies et également insolent au niveau de son adresse (17/25 aux tirs), LMA a régalé sur cette rencontre. C'est simple, aucun défenseur de Memphis n'a trouvé la clé pour le contenir. Car avec les années, le Spur s'est construit un bagage technique impressionnant. Peu importe sa position, le vétéran, gavé de ballons par ses coéquipiers, a fait la leçon à ses adversaires. Il trouvait toujours le moyen de faire la différence. Par son intelligence le plus souvent. Au total, Aldridge a donc marqué 40 points, mais a aussi compilé 9 rebonds, 5 passes décisives et 3 contres.

"Quand ses tirs commencent à entrer, il est impossible de l'arrêter. Nous avons été en mesure de le servir comme il le voulait. Les gars coupaient pour lui, trouver les espaces. Il faut dire que les Grizzlies avaient tellement la frousse de le jouer en un-contre-un. Nous devions juste nous assurer de le garder dans le rythme", a analysé DeMar DeRozan, auteur de son côté de 26 points.

Comme à Portland à son plus haut niveau, Aldridge était tout simplement dans une soirée où il semblait intouchable.

Il l'avait senti venir...

Avec son expérience, LMA se connait également parfaitement. C'est l'avantage après 14 saisons en NBA. Et avant même le début de cette partie, il savait qu'il allait faire vivre un enfer à ses adversaires. Pas en raison des carences défensives de Memphis (et pourtant). Ou d'un ego surdimensionné. Mais uniquement à cause de ses sensations. Dès l'échauffement, l'intérieur se sentait dans une grande soirée. Et forcément, avec la confiance et une belle entrée en matière, il a continué de s'acharner sur les pauvres Grizzlies.

"Au moment de l'échauffement, je me sentais tellement bien au niveau de mon tir. Puis une fois que le match a commencé, j'ai tout de suite été dans le bon rythme. Je savais que je n'avais qu'une seule chose à faire : prendre des tirs. C'était juste l'une de ces soirées. Nous avons eu des soirs où nous étions incapables de trouver la mire même dans un lac. C'était top de voir tous les gars confiants au niveau du tir", a savouré LaMarcus Aldridge.

Autrefois malheureux dans les schémas des Spurs, LMA a (depuis un moment) retrouvé le sourire dans le Texas. Il se sent désormais à l'aise sous les ordres de Gregg Popovich. En confiance également. Et ça se ressent vraiment dans ses performances, qui restent d'un haut niveau étant donné son âge. La preuve avec ses statistiques toujours intéressantes sur ce début d'exercice 2019-2020 : 19,4 points, 7,4 rebonds et 2,5 passes décisives de moyenne.

"J'ai travaillé pour être à ce niveau tout l'été. J'ai aussi la confiance de Pop et du staff pour me faire plaisir sur le parquet, notamment à longue distance. Donc, si je peux, je prends ma chance tout en restant moi-même", a-t-il confié.

Évoluer sans pour autant se renier. C'est sûrement ça le secret de la belle longévité de LaMarcus Aldridge.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest