LaMarcus Aldridge, quelle saison de malade quand même

BasketSessionPar BasketSession Publié

Rendons à LaMarcus Aldridge ce qui lui appartient : l'intérieur All-Star des San Antonio Spurs est vraiment excellent depuis le début de la campagne.

Les San Antonio Spurs ont une situation délicate à gérer en interne. En coulisses. Mais sur le terrain, les éperons carburent. Ils ont décroché cette nuit une sixième victoire de suite, soit leur plus longue série de succès cette saison. La franchise texane pointe au sixième rang de la Conférence Ouest et elle est même toujours en course pour le podium. Cette réussite, sans un Kawhi Leonard limité à neuf matches, elle le doit à un homme en particulier. LaMarcus Aldridge. A 32 ans, il a réalisé la meilleure performance de sa carrière cette nuit. 45 points contre le Utah Jazz avec quelques tirs très difficiles bien contestés par la défense adverse.

"C'est juste un match. J'aurais pu en mettre 50 si je n'avais pas manqué quelques shoots faciles. Je suis resté concentré toute la semaine. Je savais que ces six matches à domicile seraient importants. Donc je voulais m'assurer que je ferai tout mon possible pour nous aider à gagner", confie sobrement l'intéressé.

Un discours de patron. Enfin. Le leadership a rarement été le point fort de LaMarcus Aldridge. Mais il a l'air d'être plus en paix avec lui-même. Et ça paye. Il assure cette saison. Ses 23,1 points par match constitue d'ailleurs la troisième meilleure moyenne de sa carrière.

"Il carbure depuis le début de l'année. Il a été invité au All-Star et c'était mérité. C'est lui qui nous a porté avec son talent, les autres avec leur cœur. Mais plus les matches passent plus vous vous rendez compte que son cœur est aussi grand que n'importe qui. Il va aux rebonds, il bloque des tirs... toutes ces petites choses qui vont font gagner", commentait Gregg Popovich.

LaMarcus Aldridge a bien mérité les louanges de son coach. Si les Spurs en sont encore là aujourd'hui, c'est grâce à lui.